[fre] Le Pouvoir de l'Amour inconditionnel

Article publié le 21 avril 2016
Article publié le 21 avril 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

« The Danish Girl » est l'histoire de la métamorphose du célèbre peintre Einar Wegener en une femme du nom de Lili Elbe. Le film dépeint sa prise de conscience d'être né dans le mauvais corps et son combat pour devenir une femme. Sans être totalement fidèle à l'histoire vraie qui lui sert de support, il délivre un message essentiel sur l'acceptation de soi et le pouvoir de l'amour inconditionnel.

Une fois de plus, Eddie Redmayne fait la preuve devant nous, pauvres mortels, de son talent extraordinaire. Après avoir remporté l'année dernière un Oscar pour sa sublime interprétation de Stephen Hawking jeune dans « Une Merveilleuse Histoire du Temps », il n'y a rien d'étonnant à ce qu'il soit de nouveau nommé pour son rôle du transsexuel Lili Elbe, née Einar Wegener. Son jeu est si subtil que les spectateurs ont du mal à déceler à quel moment Einar décide de s'abandonner à sa nature profonde. Rétrospectivement, il semble qu'il ait toujours su qui il était - « elle » en réalité. Nous découvrons dans le film que Lili vit dans le corps d'Einar et qu'elle s'est manifestée en lui dès sa plus tendre enfance. Einar est devenu populaire en tant que peintre dans le Copenhague des années 1920, où il vivait et travaillait heureux aux côtés de sa femme artiste, Gerda Wegener. Et c'est ce qui est véritablement fascinant dans le film. L'histoire d'amour et de soutien indéfectible entre Einar et Gerda puis entre Gerda et Lili. Bien que ce scénario ne soit pas fidèle aux faits réels - comme j'ai pu le découvrir après avoir vu le film - il offre au spectateur un regard essentiel sur la façon dont une telle transformation peut et doit être gérée par deux êtres.

Alicia Vikander est magnifique dans le rôle de Gerda Wegener. Elle montre parfaitement la difficulté pour elle de prendre conscience que son mari n'est pas celui qu'elle croyait être. Au début, elle a du mal à comprendre les apparitions récurrentes de Lili, particulièrement quand celle-ci entame une sorte de relation avec un autre homme. Un moment fort du film est celui où Einar déclare qu'il est incapable de contrôler Lili et où, pour la première fois, il devient évident que son désir d'être femme est ancré très profondément en lui et n'a absolument rien à voir avec l'amour qu'il porte à son épouse. Car il l'aime vraiment, mais ne peut rien contre ce qu'il ressent. Plus tard, alors qu'ils ont déménagé à Paris - où la carrière de Gerda en tant que peintre professionnelle décolle - Lili prend le dessus et l'on voit Gerda qui demande à parler à son mari et Lili qui lui explique qu'Einar n'est plus là. Ces scènes sont parfois difficiles à interpréter. Pourquoi Einar a-t-il créé Lili ? Est-ce une façon de distinguer sa vie d'homme et son désir d'être une femme ? Ou est-ce que Lili a toujours existé et Einar n'est qu'une façade pour sauvegarder les apparences ? Il est fascinant d'observer la manière dont Lili parvient à s'imposer. Il semble soudain qu'elle ait été le « véritable Einar » depuis le début.

Ce qui m'a frappée est la façon dont Gerda en arrive à soutenir son mari. L'une des scènes les plus marquantes du film est celle où Gerda et Einar trouvent enfin un médecin vraiment désireux de les aider. Dans cette scène, Gerda finit par admettre qu'elle pense que son mari est une femme prisonnière d'un corps d'homme. A partir de là, elle soutient Lili dans son combat pour changer de corps. Il est poignant de voir Gerda surmonter la perte de son mari alors qu'il n'est pas mort et ne l'a pas quittée, et pourtant le spectateur n'éprouve pas de pitié pour elle. Sa décision de soutenir son époux souligne le fait qu'elle aime la personne et non l'enveloppe charnelle, et que « l'amour » peut revêtir de nombreuses formes. Les sentiments et les circonstances peuvent changer au cours d'une relation. Rester et faire en sorte que cela fonctionne est une décision à prendre. L'amour inconditionnel suppose de le laisser évoluer vers autre chose. Il se peut que l'intensité varie ou que l'on porte de l'intérêt à quelqu'un d'autre. Dans un couple comme celui des Wegener dans le film, il semble que tout soit possible parce que le respect mutuel est profondément enraciné. Il ne veulent pas se perdre, alors ils prennent la décision de laisser l'autre vivre à sa guise. Un remarquable couple de fiction. La question étant de savoir si cela serait possible dans la vraie vie. J'aimerais le croire. Le film nous donne sans aucun doute matière à penser à ce sujet. 

Lili Elbe a vraiment été l'un des premiers transsexuels de l'histoire à se faire opérer. La véritable Lili est décédée suite à l'échec de l'opération visant à lui implanter un utérus. Elle voulait désespérément être à même de porter un enfant. Une fois de plus, elle était en avance sur son temps. Je ne vous dirai pas ce qui arrive dans le film, mais les dernières scènes sont particulièrement bien filmées. D'une manière générale, la photographie est époustouflante.

Le créateur des costumes a lui aussi réalisé un travail formidable. Quand il est Einar, Redmayne possède déjà une touche de féminité dans son attitude, incontestablement accentuée par ses vêtements, qui sont pourtant ceux d'un homme. Bien entendu, sa transformation en Lili est principalement soulignée par le changement de tenue vestimentaire. Et c'est également là que l'on voit toute la subtilité avec laquelle s'accomplit dans le film le processus de métamorphose d'Einar en Lili. Ce qui m'a frappée, ce sont les portraits de Lili que Gerda a réalisés - principale raison pour laquelle elle est devenue un peintre célèbre . Ils font preuve d'une grande précision et respectent tous le style de la vraie Gerda Wegener. C'est pourquoi je tire mon chapeau au chef décorateur. 

Je pense que ce film - bien qu'il ne soit pas totalement fidèle à la véritable histoire de Lili Elbe - apporte une grande contribution à la connaissance des personnes transgenres et nous rappelle que ce qui importe en définitive est que nous sommes tous des êtres humains, essayant de vivre avec leur propre vérité. Ce qui compte par-dessus tout est que ceux que nous aimons nous soutiennent, quoi qu'il advienne, et que nous les soutenions aussi en retour. Allez voir ce petit bijou s'il vous plaît. Mais n'oubliez pas de lire l'histoire vraie de la fascinante Lili Elbe.