[fre] Le directeur de la Berlinale mise sur la diversité pour 2016 

Article publié le 3 février 2016
Article publié le 3 février 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Les films et réalisateurs du monde entier dament le pion aux oscars lorsqu'il est question de diversité.

Lors d'une conférence de presse à Berlin ce mardi, Dieter Kosslick, le directeur du festival, a fièrement annoncé que le public pouvait s'attendre cette année à une large diversité. Pour commencer, pas moins de 112 productions réalisées par des femmes seront au programme. 

L'année dernière, le festival a fait l'objet de critiques en raison de la faible quantité de femmes à des postes-clés. Lorsqu'on lui a demandé si la nomination de Meryl Streep en tant que présidente du Jury était une réponse à ces critiques, Kosslick a répondu: " Quand on cherche un jury, on est parfois chanceux et on se retrouve avec les meilleurs.“

Kosslick s'est aussi vanté des performances des artistes noirs en 2016 – contrairement aux Oscars de cette année qui ont été critiqués pour n'avoir aucun acteur noir parmi les nominés  - pour la deuxième année consécutive. Spike Lee, qui a décidé de boycotter les Academy Awards le 28 février, figure dans la compétition avec sa satire politique Chi-Raq, tout comme Don Cheadle avec son premier film Miles Ahead.

Le cinéma Queer, comme c'est le cas chaque année, est aussi représenté parmi les films de 2016. Les Teddy Awards qui mettent à l'honneur des films LGBTI auront droit à une rétrospective pour leur 30ème anniversaire. 17 films sur la thématique homosexuelle seront projetés, dont le film Différent des autres datant de 1919.

Les productions du Moyen-Orient occupent également une place importante sur la liste. Les pays d'origine incluent le Liban, l'Egypte et même l'Arabie Saoudite et la Syrie. Les films saoudiens sont particulièrement atypiques étant donné qu'il n'y a qu'un seul cinéma dans tout le pays en raison des restrictions religieuses ordonnées par l'institution. Barakah yoqabil Barakah (Barakah rencontre Barakah par Mahmoud Sabbagh est une comédie romantique dans laquelle les personnages essaient sans grand enthousiasme de négocier les complexités de la séduction dans le royaume très restrictif d'Arabie Saoudite.

De l'autre côté du spectre de la tolérance, un film qui rend hommage à David Bowie – The Man Who Fell to Earth sera projeté au Frierichstadt Palast le 12 févrierBowie a vécu à Berlin entre 1976 et 1978 et a fait son apparition dans trois films de la Berlinale au cours de sa vie. 

La diversité des cinéastes et du contenu revient à la case départ pour retourner à des histoires où l'on s'interroge sur le fait d'être un homme blanc. Le film Goat, produit par James Franco, traite de deux frères qui convoitent la même fraternité dans une université américaine. Il montre comment ces pratiques contribuent à créer la psychologie de ceux qui un jour dirigeront nos banques.

La diversité au sein du festival n'a rien de novateur. Mais avec Trump et le racisme en Europe qui font les gros titres, la diversité apporte en ce moment une touche certaine de rafraîchissement.