[fre] Le bruissement d'Eutopia

Article publié le 27 octobre 2015
Article publié le 27 octobre 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

L'Europe est devenue ces dernières années plutôt ringarde. Il manque surtout des idées, du courage et une vision solide de l'avenir. Toutefois, on doit se demander comment faire pour apporter un nouvel élan au projet européen ? Le philosophe et artiste français Camille de Toledo veut y arriver avec sa dernière exposition "Europa/Eutopia".

Ça fume dans la forêt de bouleaux européenne. Entre souches d'arbres décapitées et morceaux de miroirs brisés, des bruits rauques émanant d'haut-parleurs cachés résonnent. On entend surtout le bruissement de feuilles d'automnes brunes, qui sont projetés avec délectation dans les airs dans un tourbillon par les visiteurs de l'exposition Europa/Eutopia à la Leipziger Spinnerei. Souvenons nous du bruit de coulisses d'une escarmouche dans une région en guerre, couvrons les sombres cris d'enfants et les gazouillis de cet angoissant echo.

Plusieurs interprétations possibles ont été tout de suite apportées : "Utopia" et "Dystopia" sont inscrits sur le mur en lettres de néons. Mais heureusement un autre mot promet de l'"Espérance". Tous les espoirs pour l'Europe ne sont pas encore perdus.

Il faut, cependant, d'abord pateauger dans les abysses de la réalité européenne avec CHTO, acronyme sous lequel se cache l'artiste et intelectuel français  Camille de Toledo : "L'Europe a atteint un point, où elle n'est plus qu'une structure technocratique hégémonique. Bien qu'elle essaie de se définir une unité et une identité dans une politique d'immigraiton mortelle." explique CHTO. "L'Europe est un système fait de contraintes et de renversement. Ainsi, je vois l'idée européenne comme une profonde Dystopie."

De puissant frémissements se font alors entendre dans les buissons autour du fondement européen. CHTO ne veut toutefois pas simplement critiquer la situation actuelle, mais creuser les fondations de nouveaux sentiers pour une Europe de la migration et de l'hybridation. Sentiers partant des sommets économiques européens et des discussions sur les frontières, menant à un monde nouveau, qui n'est pas enlisé dans l'Histoire et les Mémoires. C'est également ce que symbolisent les souches d'arbres et les montagnes de feuilles mortes : "Les forêts sont pour moi le royaume de l'enfance. Notre monde est trop vieux, trop persécuté et trop ancré dans nos souvenirs. Grâce à ma forêt des esprits je rejoins l'enfance du monde."

Pendant que le large public d'adultes se promène admiratif au fil de l'exposition, un groupe d'enfants s'empare tout naturellement de l'installation. Les bouleaux sont finalement là pour être escaladés et les tas de feuilles pour être projetés en l'air en un tourbillon. Pas de fausse timidité devant cette oeuvre d'art donc, mais une explication concrète de la signification de Utopie et Dystopie. Et pour changer, l'espérance n'est pas le reflet d'une lueur d'espoir à l'horizont, mais resplandit directement à coup de néons sur le mur.

On peut encore visiter l'exposition Europa/Eutopia jusqu'au 15 Décembre 2015 au M-E Art Space, Hall 14 au Spinnerei de Leipzig. 

Ich bin ein Berliner - cet article a été rédigé par notre équipe de cafébabel Berlin.