[fre] Domec : Une Deuxième Maison pour les Sans-Abris

Article publié le 6 septembre 2016
Article publié le 6 septembre 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Sergej Kára, Peter Adam et Alexandra Kárová ont créé en 2011 une ONG du nom de Vagus, dont le but principal est la création de services nouveaux et innovants pour les personnes qui ont perdu leur maison.

Bratislava est une ville du centre de l’Europe à l’économie et au niveau de vie en développement. Malgré la croissance, de nombreux sans-abris sont en quête de sécurité et d’intégration dans la société. Longtemps, le besoin s’est fait sentir de la création d’une ONG qui serait capable d’apporter une réponse à la situation des sans-abris. Sergej Kára, Peter Adam et Alexandra Kárová ont créé en 2011 une ONG du nom de Vagus, dont le but principal est la création de services nouveaux et innovants pour les personnes qui ont perdu leur maison. La première étape fut d’ouvrir un centre pour les sans-abris ouvert la journée à Bratislava, où il n’y avait pas de centre similaire auparavant. Le groupe de participants à Youth Exchange "Raise Your Voice 0.2." a visité le centre d’accueil Domec où sont aidées 80 personnes par jour.

13020186_455872251285365_27926567_n « Le centre est ouvert de 9h à 5h du Lundi au Vendredi et le centre répond aux besoins élémentaires que sont l’hygiène, la nourriture, des chambres pour se reposer, des vêtements, des salles de douche, des services médicaux et aussi une salle informatique ainsi qu’une assistance sociale », a expliqué Petra Kolavora, la coordinatrice principale du projet Domec.

Le Centre a été ouvert en 2014, et a au début rencontré beaucoup de difficultés car les voisins se sont plaint et ont entamé la signature d’une pétition pour interrompre tout le projet. On peut trouver [au centre, ndt] des personnes aux origines très différentes, par exemple des toxicomanes, des alcooliques, des jeunes gens venus d’orphelinats, etc. Il n’y a pas de limite d’âge en particulier, donc on trouve dans le centre des personnes d’âges divers. La démarche pour trouver des personnes sans-abris est effectuée dans la rue par des travailleurs sociaux. Ils sont invités à venir au centre journalier, et reçoivent des informations sur les services fournis par le centre.

13010023_1009837339071286_1085586114_oLe centre est ouvert à tous mais il y a quelques règles qui doivent être respectées. Les règles de base sont : la consommation d’alcool est interdite, ainsi que fumer en dehors de la zone limitée, les armes à feux et les armes blanches ne sont pas autorisées. De plus, ils doivent maintenir le centre propre et l’une des règles les plus importantes est de ne pas insulter les autres clients. S’ils ne respectent pas ces règles, ils seront expulsés du centre journalier pour une journée, ou un mois au maximum.

De nombreux cas ont eu lieu lors desquels des incidents se sont produits à cause de l’influence de l’alcool ou des drogues. C’est pourquoi le centre a mis en place ces règles, afin de faire régner la paix et la cohésion au sein du centre. Dans le centre les clients ont des tâches spéciales. Par exemple, s’ils aident à nettoyer ou s’ils participent aux activités quotidiennes comme la réparation de quelque chose ils gagnent des crédits et ces crédits peuvent être échangés ou utilisés pour prendre un petit déjeuner, boire du thé, obtenir un bilan médical et autres besoin de la vie de tous les jours. Des vêtements leur sont également destinés, qu’ils peuvent acheter pour un prix symbolique de 10 centimes pour un t-shirt ou un pantalon, et 50 centimes pour des bottines et des vestes.

Nous avons également eu l’occasion de rencontrer un sans-abri, qui nous a expliqué son histoire. Son nom est Marek et il a vécu en marge de la société presque toute sa vie. Lorsqu’il perdit sa famille alors qu’il n’avait que 16 ans, il commença sa lutte pour survivre. Il nous raconte qu’il est à Domec depuis le tout début en 2014. Pendant 6 ans, il a vécu dans les rues de Londres, où il fut très difficile pour lui de survivre. Ses papiers d’identité lui ont été volés, il n’en a donc plus et a désormais besoin de l’aide du centre journalier et d’autres institutions. Il est très satisfait de la façon dont Domec fonctionne, et l’aide qu’elle apporte, à lui et aux autres.

12459375745_765fe7e151_kLe projet Domec est principalement financé par des organisations internationales comme Pontis, Enel, Slovenské Elektrárne, High School for Medicine and Social work (école supérieure de médecine et travail social) et par la ville de Bratislava. En dehors de tous ces donateurs, il y a toujours eu un manque d’argent, et les besoins des sans-abris sont bien plus importants que le soutien financier. Le centre collecte désormais de l’argent pour créer une petite ferme dans l’arrière-cour où ils pourraient faire pousser des fruits et des légumes, car travailler dans une ferme peut aider à améliorer la cohésion entre les personnes, et amener de l’espoir dans leur vie.

La capacité du centre journalier n’est pas suffisante pour satisfaire les besoins des 3000 sans-abris qui vivent à Bratislava, car l’espace de Domec est limité et n’est ouvert que pendant la journée. Au centre, 6 personnes travaillent à plein temps : un travailleur social, un psychiatre, une femme de ménage, 2 coordinateurs et un médecin. Ils sont aussi assistés par 4 volontaires à temps partiel, qui les aident à cuisiner, nettoyer et organiser le centre.

Le premier pas est fait, le centre s’améliore et les conditions de vie également. Il ne fait plus face à de grandes difficultés comme celles du début. De plus en plus de personnes ont envie d’aider le centre et fournissent des choses nécessaires. Tout compte fait, ce projet et le centre se sont avérés efficaces dans la résolution de la situation des sans-abri.

Ecrit par : David Vuevski (Macédoine), Stefica Skarika (Croatie), Marco Dassogno (Italie), Nikoleta Bartokova (Slovaquie), Cristina de Pereda Garcia (Espagne) Edité par : Ivana Petrisková

Cet article a été rédigé par Youth Exchange “Raise Your V.O.I.C.E 0.2” qui a pour vocation d’amplifier la voix des minorités à Bratislava, en Slovaquie. Le Youth Exchange a été l’hôte de l’équipe de Mladiinfo Slovensko du 13 au 20 Avril à Bratislava, Slovaquie, un projet de suivi de la première édition de “Raise Your V.O.I.C.E” accueillie à Skopje, en Macédoine (Mai 2014).

L’article en VO “Domec: Second Home for Homeless People“ a d’abord paru sur Mladiinfo.