[fre] Détendez-vous et amusez-vous : la séduction n'est pas une science exacte.

Article publié le 14 décembre 2014
Article publié le 14 décembre 2014

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

La séduction est considérée comme un jeu dans de nombreux endroits du monde. L'Allemagne, en particulier, semble abriter des hordes de « chasseurs » prêts à bondir et de « princesses » attendant qu'on leur fasse tourner la tête. Toutefois, il s'agit d'une généralisation. Les choses n'ont pas forcément besoin de se passer de cette manière. Une vision germano-californienne de la séduction. 

Je dois d'abord préciser que je ne vis pas à Berlin. La dernière fois que j'étais là-bas, j'avais dix ans. Par conséquent, je ne peux pas prétendre être une référence absolue en matière de séduction à Berlin. Néanmoins, je suis Allemand, je suis un homme et la séduction m'amuse. En particulier lorsqu'une femme fait le premier pas. Cela ne signifie pas qu'il ne m'arrive jamais de faire le premier pas. Je crois, cependant, que les gens se font des idées fausses au sujet de la séduction. Ils estiment en particulier qu'il s'agit d'un jeu avec des règles prédéfinies au cours duquel les deux joueurs doivent se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas afin de « gagner « ou de « conclure. » Ajoutez à cela la préconception selon laquelle la séduction sert à atteindre un objectif unique et précis : des relations charnelles. Pourtant, les choses peuvent se passer autrement, et selon mon expérience, elles se passent autrement. 

Il y a plusieurs manières de séduire en Californie

Ma vie en Californie a grandement contribué à former ma vision de la séduction et des relations amoureuses. Les choses se font un peu différemment de ce côté de l'Atlantique. D'un côté, la Californie est une société très progressiste, notamment connue pour être le berceau du mantra hippie « one love » des années 60. Cependant, elle a également accueilli de nombreux immigrants, qui ont amené et partagé leurs cultures, obligeant les Californiens, de manière indirect, à accepter les différences. Cette acceptance s'étend évidemment aussi au rapport sociaux, dont aux relations de séduction entre deux personnes et exclut toutes les « règles » permettant de prédire le résultat. 

Selon l'article "Why Feminists Can't Flirt," la majorité des Allemands et des Allemandes pensent que la séduction est un jeu au cours duquel les hommes doivent jouer les chasseurs et les femmes des filles innocentes et discrète qui ne doivent pas, Dieu les gardent, faire preuve d'assurance et faire le premier pas. Dans le case contraire, elles seront immédiatement considérées comme des filles faciles. Avec de telles règles, l'objectif de « serrer » est presque intangible, et ne peut être atteint que d'une manière. C'est comme si l'on disait que la seule manière de se rendre d'un point A à un point B est en conduisant. Je peux marcher, non d'un chien.  

Séduire doit rester un plaisir !

Mais que signifie exactement le mot « séduire » ? Selon le Larousse, « séduire » peut soit être le fait « [d']attirer fortement quelqu'un, le tenir sous son charme, s'imposer à lui par telle qualité », soit le fait « [d']amener quelqu'un à avoir des relations intimes hors mariage. » Dans ce cas, pourquoi faire autant de chichis ? Si une personne n'a jamais conclu auparavent, comme c'est souvent le cas pour les pré-ados envahis d'hormones, la séduction peut sembler un sujet très sérieux, peut-être même une question de vie ou de mort. Mais un adulte qui pensent que la séduction est une chose tellement sérieuse qu'il ne peut pas être lui-même feraient aussi bien d'aller à un enterrement et de faire leur propre éloge funèbre. La séduction n'est pas censée être une interraction stoïque et calculée, il faut que cela soit amusant, c'est fait pour casser la glace entre deux personnes en établissant un lien d'intérêts légitime dans la vie l'un de l'autre, c'est censé remplir les gens avec de l'humour, c'est censé créer des amis, et au bout du compte, c'est censé rendre les rencontres mémorables. Si cela te permet de trouver l'homme ou la femme de ta vie, super. Si cela aboutit là une relation sexuelle, tant mieux. Cependant, ces deux choses se passent de façon naturelle lorsque deux personnes sont détendues et honnêtes l'une avec l'autre. Et lorsque les gens laissent tomber le masque, « oublient les règles » et découvrent les possibilités infinies qui existent entre toi et l'autre personne. Et par forcément par la drague. 

Les Allemands calculateurs peuvent aussi séduire

Dans un endroit comme la Californie, influencé par tant de cultures et de perspectives différentes, il est difficile d'établir des « règles » concernant les interractions entre les gens, comme la séduction, que tout le monde sait respecter. Les gens doivent quotidiennement s'adapter aux différences. Les interactions sont plus basées sur la curiosité et moins sur un objectif égoïste, elles reposent sur des questions du genre de « qui est tu ? » Quelle est ton histoire ? Tu as envie de boire un café et de faire les idiots pendant un instant ? De te distraire de la routine de ta vie professionnelle ? Tu as envie de partir à l'aventure avec moi et de voir ce qu'il se passe ? » Cela ne se passe pas ainsi uniquement en Californie et bien-sûr cela ne se passe pas partout ainsi en Californie. Néanmoins, cela se passe plus souvent de cette manière dans des endroits construits autour de la diversité. Par conséquent, si mes expériences et mes impressions d'un lieu multiculturel ne me trahissent pas, un lieu dans lequel on accepte que n'importe qui puisse faire le premier pas (de manière respectueuse) et où la drague est perçue comme une intéraction amusante et légère, alors je pourrais en conclure avec certitude que c'est également le cas dans des lieux comme   Berlin et que même le plus calculateur des Allemands est capable de reproduire. À ce sujet, je finirai avec une question pour tous ces hommes et toutes ces femmes qui calculent les « probabilités du jeu » : « Comment pouvez-vous être sûr que vous laisser approcher par une femme ou être la première à approcher un homme ne fera pas ressortir ce qu'il y a de meilleur en vous ? » 

Draguer à Berlin : Imposture ou pas ?

Les Allemands ne savent pas séduire ? Ce préjugé est vieux comme la civilisation, pourtant il reste toujours à démonter. Cafébabel endosse la responsabilité de détruite les misères de l'amour. Si vous pensez avoir trouvé la stratégie de drague parfaire, envoyez-nous un e-mail à berlin@cafebabel.com!