[fre] Cécile Schneider: " Trier les déchets, et après?"

Article publié le 6 décembre 2015
Article publié le 6 décembre 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Cécile est le parfait exemple, que la génération Y se préoccupe, elle aussi, des enjeux de notre époque. Car à 25 ans, la franco-allemande a déjà avoué pouvoir s'engager concrètement contre le changement climatique - en tant que membre du projet “Progressistes pour le Climat”, comme blogeuse pour le site “The Verb”, et comme collaboratrice de l'ONG “Conservation International”.

Depuis près de deux ans, Cécile travaille pour l'ONG environnementale, où elle apporte son expertise à l'interface entre activité de développement et protection de l'environnement. En effet, l'objectif de CI est de laisser les hommes continuer d'utiliser les ressources naturelles afin d'améliorer leur prospérité. Mais cette richesse doit être réalisée à travers une croissance durable et un développement environnemental. A cette fin, l'organisation recherche des solutions innovantes, qui sont testées sur le terrain. Si ces tentatives se révèlent fructueuses, ces mesures sont intensifiées.

“Si nous avons trouvé par exemple des projets avantageux sur la production durable d'huile de palme en Indonésie, c'est mon rôle de transmettre les résultats aux politiciens de l'Union européenne et aux états membres et de les présenter lors d'actuelles décisions politiques", explique t-elle. “Mon objectif est que l'huile de palme soit produite durablement pour les consommateurs européens et qu'il n'y ait par conséquent plus de déforestation.”

COP21 - De grandes attentes pour une grande déception?

En décembre, Cécile participera à la COP21. “J'attends de la COP21 qu'elle impose un nouvel accord mondial sur le climat, sur le plan international, qui remplacera le protocole de Kyoto à partir de 2020."

Mais il reste encore nombre de défis à relever. Avant tout, tous les intéressés devront d'abord se mettre d'accord sur les questions fondamentales qui divisent d'ors et déjà les pays en voie de développement et les pays développés. Les Etats asiatiques exigent à titre d'exemple des dédommagements pour les catastrophes liées au climat. Le financement pour de nouvelles mesures pour le climat demeure également un fort sujet de controverse.   “Je m'adapte au fait qu'il y aura certes un accord sur le climat, mais lequel est si vaguement formulé, que les points de controverse restent ouverts et doivent être rediscutés ultérieurement." L'idéalisme à la rencontre du réalisme.

Un appel lancé à notre génération: Trier les déchets, et après?

Cécile souhaite que davantage de personnes soient amenées à s'engager. Il doit en résulter une prise de conscience collective et citoyenne. Car elle pense que beaucoup de gens se facilitent la tâche: “Nombre d'habitants de Kreuzberg sont persuadés que lorsqu'ils font le tri ou qu'ils portent un sac en toile de jute, ils ont déjà contribué à une société durable.” Cependant, chacun devrait être conscient du fait que nos choix quotidiens en tant que consommateur ont des répercussions - pour d'autres états et les générations à venir. Mais développer cette prise de conscience est une "tâche éducative culturelle" qui doit, en premier lieu, être menée dans les cantines scolaires". Il n'est jamais trop tard pour respecter davantage l'environnement.