[fre] Balkans and Beyond : les visages derrière le projet

Article publié le 23 janvier 2016
Article publié le 23 janvier 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Notre projet Balkans & Beyond est en cours. Notre équipe multiculturelle de journalistes et de photographes se trouve en ce moment même sur le terrain pour réaliser leurs reportages. Avant de lire leurs articles, nous vous proposons d'en apprendre plus sur leur histoire et leur expérience. 

Kosovo

Né à Pristina au Kosovo en 1985, Fisnik Dobreci a débuté sa carrière de photographe en 2005 au quotidien « Express » où il restera pendant presque cinq ans. De 2006 à 2007, il travaille pour un hebdomadaire destiné la minorité serbe « Glasnik » et il devient contributeur au journal londonien « The Guardian » au Kosovo. Il participe à des expositions collectives de photographie au Kosovo, au Monténégro, en Albanie, en Slovaquie, en Croatie et en Amérique. En 2009, il reçoit le prix « Gjon Mili », un prix international de photographie, lors d'une compétition organisée à Prisitina. Actuellement basé à Ulcinj au Montenegro, il exerce en tant que photographe indépendant.

L'équipe slovène

Basée à Berlin, Natasa Kramberger est une rédactrice indépendante d'origine slovène. Née en 1983, elle appartient à « la dernière génération des pionniers de Tito » de Slovénie. Natasa rédige des reportages narratifs, des essais et des romans. Elle est l'auteure de trois livres, l'un d'entre eux étant une collection de reportages. En 2007, elle obtient le Prix de Littérature de l'Union Européenne pour son premier romain, traduit en 10 langues. En 2009, elle crée l'ONG éco-artistique Zelana centrala en Slovénie, grâce à laquelle elle explore les problèmes d'écologie sociale. En 2014, elle publie une série de reportage sur Berlin, La Havane et d'autres lieux, Wall Less  — un conte journalistique sur Berlin et autres lieux et fonde Periskop, une nouvelle ONG à Berlin.  

Mirza Ajnadžić a débuté sa carrière en 2009 sur la radio étudiante EFM à Sarajevo. En 2010, il finit un cours à L'Institute for War and Peace Reporting (Institut pour le Reportage de Guerre et Oaix) à Sarajevo et participe au projet « Tales from the Transition » (Histoires de la Transition). Son histoire, qui aborde les « Autres » comme une minorité en Bosnie Herzégovine a été récompensée par le New York’s Ground Reporting. Mirza Ajnadžić a aussi collaboré en comme scénariste et auteur de documentaire avec la Foundation for Creative Development Sarajevo. En 2012, il cofonde « Center for Cultural and Media Decontamination » (Centre pour la Décontamination Culturelle et Médiatique), une ONG dont l'objectif est d'éduquer les jeunes au journalisme citoyen. En 2013, il dirige son premier documentaire cinématographique « 31 mai ». 

Jelena Prtorić est une journaliste et reporter indépendante croate. Elle effectue (essentiellement) des reportages en Europe du Sud-Est. Elle possède un Master de journalisme de l'école de journalisme de Science-Po Paris et a travaillé pour diverses publications écrites, web et radio en français, en anglais et en croate. Lorsqu'elle n'écrit pas, ne lit pas d'essais journalistiques et ne traduit pas des bandes dessinées, elle se passionne pour statistiques et aime prendre des photos. 

L'équipe macédonienne

Zaklina Hadzi-Zafirova vit à Skopje et possède plus de 15 ans d'expérience dans le journalisme. Elle a débuté sa carrière dans le journal « Dnevnik » avant d'écrire des enquêtes, des commentaires et des analyses pour le quotidien « Utrinski vesnik ». En 2006, elle déménage à Londres, où elle est membre du London Institute for War and Peace Reporting (IWPR). C'est la co-fondatrice et la directrice du Centre for investigative journalism SCOOP-Macedonia, un réseau sponsorisé par l'association danoise de journalisme d'investigation. En 2015, elle obtient une récompense pour une article examinant le rôle de la pollution sur des cas locaux de cancer et sur l'attititude indulgente des autorités à l'égard des pollueurs en question. 

Depuis 2009, le journaliste kosovar Muhamet Hajrullahu a travaillé pour de nombreux organes de presse, dont Kohavision, la chaîne télévisée nationale, où il exerçait comme journaliste et rédacteur. Il est désormais l'un des deux présentateurs principaux de l'émission d'actualité la plus populaire et la plus innovante du Kosovo, Jeta në Kosovë (La vie au Kosovo). Président de l'Assembly of the Balkan Investigative Reporting Network (BIRN), il a produit des documentaires télévisuels et a travaillé comme rédacteur des actualités pour Kokhavision (KTV), la chaîne télévisée nationale à Pristina. 

L'équipe serbe

Marina Lalovic est une journaliste serbe. Elle a travaillé en tant que corresponsante pour le quotidien serbe « Politika », ainsi que pour la radio télévision serbe B92. Elle travaille actuellement pour la Rai (Société de radiodiffusion italienne), où elle anime Radio3Mondo, une émission traitant de l'actualité mondiale, de revues de presse internationales, d'histoires, d'interviews, de reportages en direct et de temps forts. Marina écrit également pour le magazine « Vreme » et figure parmi les journalistes-reporters de BABEL TV, une chaîne de télévision italienne entièrement dédiée aux questions d'immigration en Italie.  

Jasmin Brutus est un photographe de 34 ans, spécialisé dans le documentaire. Il vit à Sarajevo en Bosnie-Herzegovine et a travaillé en tant que photographe pour plusieurs grands journaux et magazines locaux. Son travail a été publié par The Los Angeles Times, The Guardian, Le Monde Diplomatique, Het Parool, Le Temps, Le Pelerin, Monocle pour en nommer quelques uns. Il a obtenu plusieurs bourses, dont Ex-changes, une bourse sponsorisée par le gouvernement allemand et par SEE New Perspectives, et soutenue par World Press Photo et Robert Bosch Stiftung. En 2014, il est choisi pour participer à un projet pilote, Young Filmmakers for Peace (Jeunes Cinéastes pour la Paix), pour le festival international du film de Wiesbaden (Allemagne) et goEast Film Festival Wiesbaden (Germany) et Robert Bosch Stiftung.

L'équipe bosniaque

Lana Pasic vit actuellement à Sarajevo où elle travaille comme consultante en développement et rédactrice indépendante. Lana est le rédactrice en chef de Balkanalysis pour la Bosnie & Herzegovine dont elle est originaire et contribue également régulièrement à la section Opion d'Al Jazeera English. Lana a travaillé dans la recherche et le développement avec Oxfam GB, Save the Children UK, l'Institute for Minority Rights  à l'Académie européenne (EURAC) à Bolzano en Italy et avec la Fondation pour le Développement de la Communauté  Mozaik à Sarajevo. Elle a de l'expérience dans la recherche en Bosnie Herzégovine, en Italie, au Royaume-Uni et en Tanzanie. Ses domaines d'expertise comprennent le développement international, l'éducation, la participation des jeunes, l'étude de la paix et du conflit et les relations internationales dans les Balkans de l'Ouest et en Afrique subsaharienne. 

Nemanja Pančić est un membre fondateur du collectif Kamerades photo collective. Il a été nomminé pour le Joop Swart Masterclass et à participé à la masterclass SEE New Perspectives pour les photographes professionnels d'Europe du Sud-Est, un projet de World Press Photo en partenariat ave le Robert Bosh Stiftung. Pančić a remporté les prix suivants : « Press Photo Serbia », 1er prix, Portrait story « Bata Panta » (2014); « World Press Photo », 1er prix, Portraits “Little Survivor”; (2013); prix spécial Serbian Press Photo, catégorie photo de vie pour « Najdan Circles » (2011); prix Serbian Press Photo, catégorie portrait pour « Disconsolate Mother » (2010); prix Serbian Press Photo, catégorie photo sportive pour « Fighting Spirit » (2010); prix annuel de photographie UNS (Serbian Journalist Association) Laza Kostic, photo story pour « Baba Mondi  (Celui qui ouvre les portes) (2010).

L'équipe monténégrine

Jelena Kulidžan est née à Mostar en Bosnie Herzégovine et vit à Podgorica depuis 1992. Après avoir obtenu un diplôme en sciences politiques, elle a opté pour une carrière de journaliste télé, reportant à la fois au pays et à l'étranger. Elle a d'abord travaillé comme journaliste-reporter pour l'actualité en temps réel pour TV IN, une chaîne de télévision locale pour laquelle elle couvrait des sujets sociaux, économiques et politiques. Depuis 2009, elle travaille comme journaliste-reporter, rédactrice et présentatrice des informations matinales pour Vijesti TV, un des médias les plus respectés du Monténégro. Elle est aussi désormais co-rédactrice et présentatrice des informations de premières partie de soirée. En 2010, elle obtient la bourse Balkan Fellowship for Journalistic Excellence et devient étudiante du Balkan Investigative Reporting Network (BIRN).

Tomislav Georgiev est né Skopje en République de Macédoine. En 1998, il a commencé à travailler comme journaliste photographe professionnel pour plusieurs journaux étudiants et a continué à travailler en tant que journaliste-photographe et rédacteur-photographe pour le magazine hebdomadaire « Fokus ». Son travail a été publié dans de nombreux journaux prestigieux : Le Monde, Sunday Times, Financial Times, etc. Il a collaboré avec les agences de presse les plus célèbre et était un photographe UNICEF pour la Macédoine en 2010. C'est l'un des photographe les plus créatif de Macédoine et son travail a fait l'objet de nombreuses éloges, par exemple SOROZ Foundation photo contest –Deuxième place. Grand Prix de photographie 2004 en Macedonia. Grant Award de Stability Pact for Macedonia. Prix de la photographie des Nations Unies en 2006. Premier prix des Nations Unies for 2008. Premier prix des Nations Unies for 2009...

L'équipe croate

Basée à Zagreb, Barbara Matejčić est une journaliste, une rédactrice et une chercheurse indépendante croate primée. Elle se concentre sur les affaires sociales et les droits des Hommes. Elle écrit régulièrement pour des médias papier et en ligne croates et internationaux et produit des chroniques et des documentaires pour la radio. Elle a collaboré avec le Balkan Investigative Reporting Network et le Danish network for investigative journalism SCOOP. Elle a été nommé meilleure journaliste de presse écrite en 2013 en Croatie. Barbara a été sélectionné pour plusieurs bourses d'études européennes et travaille actuellement sur son premier livre non-romanesque sur les groupes marginalisés, qui devrait être publié prochainement. 

Matic Zorman est un journaliste-photographe né en 1986. En 2008, il a été invité à contribuer quotidiennement à une variété de journaux et de magazines slovènes, ce qui a marqué le début de sa carrière. Depuis qu'il a documenté les répercussions du conflit israëlo-palestinien à Gaza pour la première fois en 2010, il s'est concentré à mettre en avant les problèmes humanitaires qui restent cachés dans l'un des conflits les plus reportés. Matic est passionné de projets documentaires et de reportages de conflits à travers les histoires personnelles des personnes affectées par ceux-ci. En 2013, il est inscrit par Getty Image au tableau des talents émergeants. En 2015, il assiste à une master class de Noor-Nikon à Belgrade. Son travail a été publié dans The Washington Post, The Independent, National Geographic Slovenia et de nombreuses autres publications.

---

Le projet Balkans & Beyond est financé par Allianz Kulturstiftung et Babel Deutschland avec le soutien moral du Babel International network.