Français et Européens boudent les élections communautaires 2009

Article publié le 2 mars 2009
Publié par la communauté
Article publié le 2 mars 2009
Les citoyens d'Europe semblent préoccupés.... Crises économiques, pouvoir d'achat, réchauffement climatique.... Par tout ! Sauf par les futurs enjeux communautaires de juin prochain... Un récent sondage réalisé en fin d'année 2008 auprès de 28218 personnes de 15 ans et plus dans les 27 pays de l'Union confirme l'intérêt lointain que suscite les Européennes.

deny8% seulement des personnes interrogées se disent très intéressés par ces élections, 36% « plutôt intéressés », et 22% « pas du tout intéressés ». Pour preuve, la simple date du scrutin n'est connue que par 26% des personnes interrogées. Les Luxembourgeois et les Maltais sont les meilleurs élèves, 56 et 55% d'entre eux connaissent leur calendrier européen. Loin derrière, les Français ne sont que 19% à avoir retenu le 7 juin 2009 et 9% pour les Finlandais.

Grande confiance envers le Parlement, mais...

De fait, seul 28% des répondants sont « tout à fait certains d'aller voter ». A l'inverse, seul 15% déclare être « tout à fait certains de ne pas aller voter ». Nos voisins belges se montrent à nouveau les plus europhiles, 55% d'entre eux ont réservé le dimanche 7 juin pour passer aux urnes. C'est le cas pour moins de la moitié des Français (44%) et pour seulement 8% des Portugais. Ces résultats peu glorieux peuvent paraître paradoxaux car le Parlement européen est l'institution dans laquelle les Européens ont le plus confiance même si 45% se trouve « assez mal informé » sur ses activités.

Renforcement du pouvoir législatif

34% en ont une image positive et 44% souhaite qu'il joue un rôle plus important dans la vie de l'Union Européenne notamment dans des projets visant à renforcer la citoyenneté européenne. 39% des interrogés souhaite l'harmonisation d'un système de protection sociale, 24% sont favorable à un service civil (qui interviendrait par exemple lors de catastrophes naturelles en Europe ou à l'international) et 20% soutiennent l'élection d'un président de l'UE élu directement par les citoyens. Par le renforcement de cette institution, les Européens interrogées soulignent à 73% le rôle indispensable de l'Union vis à vis des enjeux internationaux comme les changements climatiques ou le terrorisme. Pour finir sur une note positive, la grande majorité des Européens, 72% plus exactement, pense que ce qui rapproche les pays de l'Union est plus important que ce qui les sépare.

Source : Elections européennes 2009 : les attentes des Européens

Crédit photo : Colt Bender/FlickR

Exprimez-vous !

Johara BOUKABOUS