[fr] Envie d'une expérience unique ? Visite la Macédoine !

Article publié le 18 janvier 2017
Article publié le 18 janvier 2017

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Des cours d'été de langues dans un pays, petit, mais ensoleillé, doté d'une vaste offre culturelle et gastronomique. Le jeune aventurier Gabor Parti n'a pas eu besoin de se l'imaginer, parce que c'est exactement ce qu'il a connu lors de son séjour en République de Macédoine.

Des cours d'été de langues dans un pays, petit, mais ensoleillé, doté d'une vaste offre culturelle et gastronomique. Le jeune aventurier Gabor Parti n'a pas eu besoin de se l'imaginer, parce que c'est exactement ce qu'il a connu lors de son séjour en République de Macédoine. L'été dernier, Andras, Gabor, Marcell et  5 autres jeunes hongrois ont décidé de partir à l'aventure en Macédoine pour une courte durée. Andras et Gabor y étaient déjà allés et ont donc convaincu leurs amis qu'ils devaient visiter "ce pays aux habitants sympathiques, aux beaux paysages et à la nourriture délicieuse", comme l'affirme Andras.

Gabor s'est rendu en Macédoine à de nombreuses reprises, mais avant son premier voyage, il ignorait tout de ce pays. En effet, il n'en connaissait que le drapeau, parce qu'il affectionnait particulièrement ceux-ci étant enfant.

"Mes amis et moi avions visité les Balkans et nous avions tellement aimé  la Macédoine que nous avions décidé d'y rester un jour de plus. Puis, quelques années plus tard, j'ai vu un morceau de papier sur un mur de mon université, à Budapest, accompagné du drapeau macédonien : 'Envie d'une expérience unique ? Apprends le macédonien !' Acceptant le défi, j'ai en effet postulé à une école qui propose des cours d'été de langues afin d'apprendre celui-ci. Ce pays m'avait laissé de bons souvenirs et j'avais toujours voulu apprendre une langue slave", déclare Gabor.

Il a d'ailleurs été accepté et a eu un professeur incroyable, qui leur a donné des cours sur la Macédoine, ses habitants, sa gastronomie, ses danses traditionnelles et aussi sur le célèbre réalisateur macédonien Milcho Manchevski. Il a tout aimé et comme il le dit : 'ce pays est vraiment devenu cher à mon coeur'. 

Summer SchoolAccompagnés de leur professeur, ils ont visité trois jours durant la capitale Skopje et s'y sont baladés. Ils ont pu voir Toumba Madjari, la Vieille Ville et tous les monuments, sauf la Croix du Millénaire. Selon Gabor, cette courte visite n'aurait pas pu mieux se terminer que par un kebab à Destan et une Skopsko (la bière macédonienne la plus célèbre) au bord de la rivière. Panda, leur professeur, ne voulait pas manquer l'opportunité d'aller enseigner à Ohrid et de participer ainsi à l'Ecole d'été de langue, littérature et culture macédonienne (Летна школа за Македонски јазиклитература и култура).

"J'ai passé deux semaines exceptionnelles près du lac d'Ohrid avec des Polonais, des Finlandais, des Coréens, des Chinois, des Russes, des Roumains, des Croates, des Slovènes et des Serbes, à apprendre bien plus que ce à quoi je m'attendais. Encore une fois, notre professeur a été incroyable. Nous étudiions le macédonien tous les jours de 9 heures à midi, nous avions des cours magistraux l'après-midi et nous dansions le horo -une danse traditionnelle- le soir. J'en garde de merveilleux souvenirs, je me suis fait de nouveaux amis, j'ai découvert Tose Proeski -le célèbre chanteur macédonien- et j'ai bu beaucoup de T'ga za Jug -un vin macédonien très consommé", déclare Gabor.

Alors, quand il est revenu en Macédoine en juillet, accompagné d'Andras, de Marcell et des autres membres de la bande, c'est toujours lui qui a pris la parole à l'hôtel ou au restaurant et qui a joué les guides touristiques pour ses amis, à la manière d'un enfant du pays. Mais Gabor n'a pas été le seul à être impressionné par les beautés de la Macédoine; ses amis n'étaient pas en reste. Ils prévoyaient un voyage estival aux Balkans, de la Hongrie jusqu'à la Grèce et bien qu'ils aient apprécié chaque endroit qu'ils ont visité, ils n'ont pas regretté d'avoir fait une étape en Macédoine. Ils y ont visité Ohrid, Prilep et Skopje. 

Enjoying Macedonian Cuisine‘Ohrid est magnifique. On dirait le bord de mer. J'ai particulièrement apprécié les routes pavées de pierres. Le lac, avec ses eaux parfaitement limpides est juste exceptionnel',  déclare Marcell Polik, qui visitait la Macédoine pour la première fois.

‘Le lac d'Ohrid est splendide ; la vieille ville est comme une boîte à bijoux. Un lieu touristique que les touristes "occidentaux" ne se sont fort heureusement pas encore tout à fait approprié (peut-être suis-je le seul à voir les choses de cette manière; je n'aime pas les lieux de tourisme de masse), ce qui le rend unique’, déclare Andras Arvai, selon lequel la Macédoine est le meilleur pays des Balkans.

En descendant vers la Grèce, ils ont aussi visité Prilep. ‘Bien que nous ayons passé peu de temps à Prilep, cela nous a permis de découvrir le visage authentique de la Macédoine, et je ne parle pas de sa partie touristique. Je suis content que nous ayons visité cette ville. La place principale est jolie avec  sa Tour de l'horloge', explique Andras.

Ils ont accompli leur mission estivale : visiter ce magnifique petit pays, comme ils le disent.

‘Je me suis senti chez moi. J'ai encore 500 denars dans mon portefeuille au cas où j'y retournerais bientôt’, déclare Gabor en souriant. Il ajoute qu'il continuera sans aucun doute à apprendre le macédonien; espérant explorer encore davantage ce magnifique pays. 

Gabor encourage tout le monde et en particulier les jeunes qui veulent apprendre une langue nouvelle ou plutôt difficile à ne jamais abandonner et à continuer à étudier et à s'améliorer, puisque l'on ne peut jamais savoir à quel point une langue peut se révéler utile. ‘Lorsque vous apprenez une langue, tout est question de motivation. Vous devez l'appréciez pour pouvoir la maîtriser’, souligne Gabor.

Souvenez-vous : L'éducation n'est jamais démodée !

Auteure : Klimentina Gjorgjioska

Relecteur : Dimitar Chatleski

Version originale : @mladiinfo.eu