Fierté européenne

Article publié le 23 janvier 2008
Publié par la communauté
Article publié le 23 janvier 2008
Y'a des moments dans la vie, où je suis vraiment fier d'être européen. Pas parce qu'on est les plus forts, les plus riches, les plus beaux (encore que...). Non, juste parce qu'on est les plus cools! Bon, je sais, quand on voit les mecs de nos gouvernements ou de la Commission européenne, ça saute pas aux yeux...
Mais bon, l'Europe, c'est quand même le seul continent au monde où des juges peuvent mettre la honte internationale à un Etat dont ils sont même pas des nationaux en lui disant "tu as fait de la discrimination, bouuuh, c'est mal!". Trop bien...

Vous êtes tous au courant du dernier coup en date. Le 22 janvier 2008, c'est à dire hier, la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg a condamné la France à payer des dommages et intérêts à une femme homosexuelle pour lui avoir refusé l'agrément d'adoption. Pour faire vite, en France on a le droit d'adopter tout seul. Mais évidemment, il y a des enquêtes avant d'autoriser à adopter. Et comme par hasard il n'y a jamais aucun agréement qui ait été donné à un(e) homosexuel(le)... Les juges français, dont notre glorieux Conseil d'Etat, avaient d'ailleurs tranquillement admis la pratique.

Jusqu'à ce qu'arrive la Cour européenne des droits de l'homme. En gros elle nous dit qu'à partir du moment où on accepte l'adoption individuelle, on a pas le droit de discriminer en fonction des préférences sexuelles. Qu'est-ce qui ressort de tous ça ? Et bien juste l'idée que nos vieux Etats-nations soi-disant démocratiques ne sont pas toujours les mieux placés pour protéger leurs citoyens. Et que dans ces cas-là, on est bien content d'avoir des organisations internationales "éloignées" et "technocratiques", non?

Bon, j'entends d'ici là le choeur des grenouilles de bénitiers et autres religieux décérébrés nous dire: "Aaah, c'est horrible, c'est la fin de la famille, on va laisser des enfants aux mains de ces créatures de Satan!"... ce qui devrait faire réfléchir mes lecteurs dotés de plus de deux neurones. Suivez-moi bien:

Tout d'abord, rappellons pour ceux du fond qui faisaient des sudokus que la Cour européenne des droits de l'homme ne dépend pas de l'Union européenne, mais du Conseil de l'Europe, qui est une toute autre organisation. Il n'empêche, quand on compare sa jurisprudence avec celle de la Cour de Justice des Communautés européennes (celle de Luxembourg) qui elle fait partie de l'Union européenne, et bien c'est le même esprit! Les mêmes idées. Le même refus obstiné et tatillon de toute discrimination. Petits exemples dans le désordre: discrimination sur la nationalité, le sexe, sur l'âge, pour l'accès à l'emploi, les prestations sociales, les impôts, et même l'état civil!

Bref, depuis plus de 50 ans, les cours européennes dépoussièrent les vieux droits nationaux, les vieilles pratiques administratives, les petites injustices et les arrangements obscurs. Elles forcent nos administrations centenaires à tenir compte des nouvelles réalités sociales et surtout elles mettent en application des droits réels au profit de chaque chaque individu. A partir de maintenant, la France va devoir cesser ses pratiques arbitraires et afficher des règles claires et précises dans le domaine de l'adoption.

Alors, à tout ceux qui se disent progressistes et éclairés, vous croyez pas qu'elle vaudrait pas le coup d'être un peu plus soutenue, cette Europe là ? Que malgré toutes ses insuffisances et ses ratés on a pas vraiment le choix? Les grenouilles de bénitier susnommées vous diront: "cette Europe, c'est l'Europe des banquiers, des métèques et des homos!" Et bah moi, j'aime cette Europe là! Vive l'Europe des banquiers, des métèques et des homos!