Festival de Perfopoésie à Séville

Article publié le 19 février 2008
Article publié le 19 février 2008
L'évènement est coordonné par le poète Antonio García Villarán, agitateur culturel et éditeur sévillan très proche du mouvement de la poésie de l'absurde de la présente décénie en Espagne, mais qui explique que “le festival ne rend hommage à aucune étiquette poétique”.

La Perfopoésie est un terme qui n'existe pas mais dont la naissance sera matérialisée à Séville entre le 21 et le 24 février 2008 en amalgamant poésie et performance.

Séville est le berceau historique de nombreux poètes en langue espagnole et parmi ses cercles d'écrivains on parle de plus en plus de “la révolte du sud”. García Villarán insiste que le but primordial “est de créer un festival de poésie à Séville”, ce qui acheverait cette période de léthargie vécue par la capitale andalouse pendant 15 ans après les fastes de leur Exposition Universelle en 1992. Les jeunes sont de retour, les nouvelles initiatives sont de retour et les aides publiques et privées les accompagnent pour semer le chaos de poésie à nouveau. L'objectif concret, selon les organisateurs est de “sortir la poésie des tables de bureau ainsi que les lampes de bureau des salons des poètes”. Raison por laquelle ce I Festival de Perfopoésie adopte toute sorte d'actions disséminées dans la ville. Pendant ce festival international on distribuera dans la rue des petits sacs en plastique remplis de cendres de vers anciens, plusieurs grues arpenteront les rues avec des poètes dans ses nacelles qui déclameront leurs poèmes à l'aide de mégaphones; des livres et des revues littéraires seront présentées, il y aura un cycle de conférences ainsi que de lectures publiques dans des bars et espaces culturels, et finalement une des poètes participantes se promènera en ville habillée d'un costume fait à base de bouteilles en plastique avec des poèmes dedans que les passants seront invités à prendre et à lire. Le concept de Perfopoésie est en train de susciter tellement de réactions positives, nous glisse García Villarán, “que même les conférenciers nous ont annoncé que leurs interventions seront plutôt des perfoconférences”. Et voici ce qu'on peut vous avancer, car le reste c'est une surprise réservée pour l'instant à ceux qui asisteront à ces rendez-vous. Pour en savoir plus, cliquez .

ici