Festin polonais en plein coeur de Paris

Article publié le 20 octobre 2015
Article publié le 20 octobre 2015

Jacky Association se consacre à aider les enfants des orphelinats polonais et se finance d'une manière curieuse : grâce aux bénéfices d'un petit magasin de produits polonais en plein cœur de Paris. Les rédacteurs de cafébabel les ont goûtés et ont donné leur avis.

Quand j'entre dans le petit magasin d'alimentation de la rue René Boulanger, je retrouve la propriétaire derrière le comptoir. Je lui demande quelle est sa relation avec l'Association Jacky et elle me répond amusée : « L'association, c'est ça ! ». Elle me sourit et m'explique aimablement que les gens leur amènent ici des objets qu'ils n'utilisent plus (vêtements, jouets, couvertures...), qu'ils les gardent et les envoient aux orphelinats de Pologne quand ils peuvent. Mais cette activité génère une série de coûts, comme les frais d'association, le transport du matériel ou la location des locaux. En 2003, les membres de Jacky ont décidé d'ouvrir un magasin avec de « vrais produits polonais » : toute la nourriture du magasin est importée directement de Pologne, rien de ce qu'ils vendent n'est fabriqué en France.

Nous ne restons pas seules longtemps dans le petit magasin, d'autres femmes ne tardent pas à nous rejoindre, elles parlent polonais et viennent faire leurs courses. Entre un couple de Français qui achète un kilo de saucisses et une femme, visiblement une cliente habituelle qui, aujourd'hui, est venue du fromage blanc « bio ». Justement, la propriétaire m'explique que parmi ses clients, se trouvent beaucoup de Français en plus des Polonais, « à cause de la grande variété de produits biologiques et sans gluten ».

Je lui demande une sélection de produits polonais typiques, et me retrouve alors avec de la viande, du poisson, du fromage et quelques douceurs. De retour à la rédaction et après avoir joué un moment avec les aliments, les journalistes les ont tous goûtés et voilà ce qu'ils en ont pensé.

1. Graisse de porc avec de la viande et des oignons

Ce produit au nom peu appétissant se mange tartiné sur du pain. Katharina, notre éditrice allemande affirme qu'elle connaît le produit parce qu'il existe en Allemagne, mais que personne ne se risque à y goûter. « Non, moi, je ne vais pas manger ça », affirme Alice, la chargée de développement. La vérité, c'est que cela n'a pas beaucoup de goût et que la barquette n'a pratiquement pas été entamée.

« Je me rappelle que mes grands-parents avaient toujours de la graisse de porc à la maison qu'ils tartinaient sur du pain avec des oignons. J'imagine qu'à l'époque c'était bien alors qu'aujourd'hui, ça n'aurait plus beaucoup de sens », reconnaît Katharina.

2. Saucisses

Plus proches de ce que l'on appelle (particulièrement en raison de sa taille) en Espagne « chorizo » ou encore « fouet » (saucisse sèche catalane, ndt), elles ont été clairement les reines de la fête. Les deux variétés que j'ai ramenées ont eu beaucoup de succès auprès des autres éditeurs (j'avoue moi-même qu'elles ont été mon plat principal). Avec un goût légèrement fumé, elles nous ont tous conquis.

« Hé, c'est super bon ! », s'est exclamé Pierre, notre webmaster après la première bouchée. Avec du pain, du fromage et des cornichons (vous comprendrez plus bas pourquoi), il n'est resté que deux petits morceaux. Je soupçonne qu'ils finiront aussi par disparaître.

3. Fromage fumé

Il s'agit d'une boule de fromage ficellée que nous avons tous goûtée cette fois-ci. « C'est comme un BabyBel, mais avec un goût fumé », sera l'une des premières impressions exprimées, probablement à cause de sa texture un peu gommeuse. Même comme ça, il a un bon goût auquel nous ne sommes pas habitué pour un fromage. Et même s'il passe presque inaperçu et que personne n'en parle vraiment, presque tous finissent par le combiner à d'autres produits qui se trouvent sur la table.

4. Cornichons dans leur jus

« Nous, on les mange avec la charcuterie, ils sont très typiques », m'avait prévenu la dame de Jacky quand je lui ai dit que je n'étais pas sûr de les prendre. Et effectivement, ils ont été plusieurs à se lancer dans la préparation de petits « amuse-bouches » avec les saucisses. D'autres, en revanche, les mangent tels quels sans autre forme de procès.

« Je pensais qu'ils seraient plus sucrés », ont commenté, un peu déçues, Katharina (qui s'était émue en les voyant) et Émeline, notre responsable de la communication. Apparemment, aussi bien en France qu'en Allemagne, on les préfère plus sucré.

5. Poisson avec des oignons à l'huile d'olive

Les Français m'ont confié qu'eux aussi, ont quelque chose de similaire, mais je crois n'avoir jamais vu quelque chose de tel en Espagne. Contrairement à ce que je croyais, tous veulent y goûter et demandent à Pierre qui a ouvert le paquet de leur servir sur une tranche de pain grillé. « C'est très bon », commente Laura, la responsable de projets. Émeline confirme. Quant à moi, j'avoue que je n'ai pas adoré.

6. Boisson à la pomme et à la menthe

J'avais demandé à la vendeuse d'ajouter une boisson typique dans sa sélection et elle a choisi celle-là. Présentée dans une bouteille en verre que les éditeurs ont qualifiée de « très hipster », en gros, c'est un jus de pomme avec un léger goût de menthe. On l'a gardée pour la fin et elle n'a pas suscité plus que commentaires que le classique « c'est pas mal ».

7. Dessert fait de biscuits

C'est un genre de petit gâteau qui se présente dans une grande boîte et que l'on vend à l'unité. Il y en avait deux sortes. J'ai cru que l'on préférerait ceux en couleurs qui semblaient contenir de la confiture et du biscuit au chocolat, mais en les voyant, Laura a assuré qu'ils n'avaient « pas du tout bonne allure ».

Effectivement, au final, c'est l'autre variété qui a fini par gagner : un genre de nuage avec des morceaux de caramel entre deux biscuits au chocolat - bien que la texture gommeuse du nuage ne nous ait pas convaincu au final. Dans tous les cas, les deux étaient peut-être trop sucrés.

8. Bonbons

Ce produit a éveillé un tendre « ooooh ! » chez notre rédactrice polonaise, Pia, puisque cela lui rappelait son enfance. Chacun a choisi une des différentes variétés qui se trouvaient dans le sachet, tous enrobés de chocolat noir et avec une texture moelleuse à l'intérieur, conseillés par Pia en personne.

Il en reste encore quelques-uns et au cas où, le sachet se trouve sur mon bureau.

_

Le 25 octobre 2015, la Pologne votera son nouveau Parlement. Cet article fait partie d’une semaine spéciale polonaise. L'occasion d'en savoir plus sur le pays de la Vistule, de Polanski et des cornichons.