Faut il un référendum...sur la peine de mort en Europe ?

Article publié le 4 décembre 2008
Publié par la communauté
Article publié le 4 décembre 2008
En ces temps de référendomania, j'ai (presque) envie de poser la question du rétablissement de la peine de mort... Mais attention, pas pour n'importe qui, seulement pour les crimes les plus graves, les plus insoutenables, à coté desquels les massacres de l'ex-yougoslavie sont du travail d'amateur. Voila l'objet du délit Oui, je vous vois frissonner.
Mais attendez de savoir que cette campagne à été commandée ( et validée donc) par l'éducation nationale, à une agence de com ( que je nommerai pas par commisération, mais elle fait partie d'un "grand" groupe) .

Il ne reste pas grand chose à en dire, si ce n'est que cette tentative pour "intéresser les jeunes à l'Europe" attirera autant les djeunes qu'un flic en civil avec casquette à l'envers et blouson en cuir passera pour un rappeur.

Plus que de la maladresse, on a l'impression d'un vide total ( qui colle bien au vide neuronal d'M6, il faut bien le lui reconnaitre), et plus généralement d'un manque cruel d'idées et d'engagement. Vite torché avec deux lieux communs, un peu de jargon ( animateur emblématique / incarnation du message) et facturé avec pleins de zéros.

Ce spot n'est d'ailleurs pas une exception, mais plutôt la règle. Ces derniers mois, on a eu droit (toujours sur M6) à un spot du même acabit nous expliquant que la PAC c'est bien " à cause des services à la personne". Or la Politique agricole commune n'a rien a voir avec les services à la personne, et est en même temps beaucoup plus importante, puisque elle a permit le relèvement de l'Europe d'après guerre, notre indépendance alimentaire, et bien plus encore.

Un autre spot met en scène une jeune fille qui se rend compte que grâce à l'Europe elle a "plus de chance de décrocher en CDI"...on sent le "pro" de la com , chiffres en main sur " ce que les jeunes veulent" ( un Contrat à Durée Indéterminée), et répondant mécaniquement à la demande, sans aller plus loin.

D'une manière générale, cette tendance à instrumentaliser l'Europe pour la "vendre" est un cancer mal répandu dans le discours des décideurs comme dans les campagnes de com ( travers déjà évoqué dans cet pamphlet vengeur). l'Europe doit "servir", entendez par là , avoir une utilité immédiate et consommable. 2270547183_982ab27f0b_o.jpg Le vide béant de ce discours et l'onanisme des décideurs comme des "créatifs" passe ici la barre du consternant...

"hé bouffon tu critiques et qu'ess'ta a proposer toi" ( me rétorquerez vous, votre guide du parler Djeun ouvert à la page "interjections").

Justement, il se trouve que le bouffon a plus d'un tour dans sa malle, mais, en franc tireur et sans les chéquiers d'une grosse agence de com, la concrétisation risque de tarder...

Inch'allah comme on dit chez moi...

En attendant, on se reportera sur les quelques observations lapidaires effectuées ici, (rayon eurocom lab , l'UE dans la pop culture, et pop culture européenne) et, faute de mieux on visitera www.europeisbling.eu une des rares campagnes en direction des jeunes faisant preuve d'humour et qui ne sonne pas (trop) faux (une des idées étant de s'appuyer sur la popularité des signifiants du star system, traditionnellement liés à l'Amérique, en les européanisant pour créer les conditions d'une appropriation )