Faut-il chanter pour changer quelque chose en politique ?

Article publié le 17 janvier 2010
Publié par la communauté
Article publié le 17 janvier 2010
L’hymne du PS depuis 1977 prétend changer la vie. Aujourd’hui les jeunes UMP mettent la barre plus haut : ils ne veulent rien de moins que changer le monde. Non, ce n’est pas le nouveau slogan de leur parti, mais le titre sur lequel ils ont tournés leur nouveau clip, annoncé sous le nom mystérieux de lipdub.

Clip officiel Jeunes UMP 2010

Si vous ne l’avez pas encore vu, jetez un œil, ça en vaut la peine. Cette vidéo est donc le produit des jeunes militants UMP. Elle vise à être « la vitrine du mouvement pour l’année 2010 » et le texte accompagnant la vidéo ajoute qu’elle se veut un moyen de « démontrer le véritable engagement des Jeunes Populaires, pour inciter activement les Français à nous rejoindre. »

Est-ce un ratage total ou une réussite ? À la lecture des multiples commentaires ironiques qui fleurissent sur la Toile, on peut dire que le ratage semble l’emporter. Profitons de l’occasion qui nous est donnée avec ce film pour faire un tour dans l’univers de la communication musicale.

Définition

Ce clip est annoncé comme un « lipdub ». Il se doit donc d’obéir aux règles du genre.

Qu’est-ce qu’un lipdub vous demandez-vous ?

Eh bien son principe vient du fondateur de Vimeo – plate-forme de vidéos en ligne – qui s’est filmé en marchant dans les rues de New York en 2006, faisant du play-back sur la chanson Endless Dream du groupe Apes & Androids. Il a ensuite transféré sa vidéo sur son ordinateur, synchronisé le MP3 de la chanson, et a inventé un concept qui est très à la mode depuis1.

La chose a ensuite été reprise et améliorée par l’équipe de Connected Venture, société gérant divers sites internet, qui ont fait faire du play-back sur Flagpole Sitta de Harvey Danger à plusieurs personnes à la suite2.

Donc un lipdub, c’est une vidéo réalisée en plans-séquences, sur laquelle les participants chantent en play-back une chanson à succès et se mettent en scène, avec une petite chorégraphie humoristique. Il donne l’impression d’être spontané, même si, pour arriver à une image qui ne tremble pas, il faut avoir à disposition un matériel de professionnel.

Faire sa pub en musique

L’idée connaît un certain succès, écoles et entreprises utilisant cette technique pour leurs clips promotionnels. Voici à titre d’exemple (choisis de manière parfaitement arbitraire) celui d’AOL sur L’Amour à la française des Fatals Picard3, celui de l’école secondaire Marie-Clarac, au Québec, sur Pleine Lune de Marie-Luce Béland4. Même le Medef pousse la chansonnette5 !

Pour une entreprise utiliser ce format de clip c’est vouloir donner une image jeune, dynamique, où l’ambiance de travail est festive. Pour une école, si la jeunesse est acquise, le côté festif ou agréable est mis en avant. Cela permet en outre de montrer tous les locaux de l’établissement. En suivant les jeunes filles de l’école Marie-Clarac, on visite l’école, on remarque les salles de classes neuves, les salles de sports, les équipements informatiques…

Le lipdub veut ressembler à un simple délire entre copains, quelque chose d’improvisé. C’est pour cela qu’on peut trouver celui de la promotion 2006 des Mines de Saint-Étienne plutôt réussi.

École des Mines de Saint-Étienne

Après deux ou trois visionnages, je n’arrive toujours pas savoir si c’est une commande de l’école, ou une initiative des étudiants. Pour celui des étudiants en communication de l’université du Québec à Montréal, on pencherait vraiment pour la seconde solution : ce clip a été tourné pendant la semaine d’initiation des nouveaux étudiants, en septembre dernier, en à peine deux heures si l’on en croit les organisateurs6.

La communication politique musicale

Peut-on décerner aux jeunes UMP le prix de l’audace et de l’originalité ? Est-ce le premier lipdub politique ?

Tuons le suspense : non. Les élections européennes de 2009 ont donné lieu à divers montages de ce type.

Dont celui d’Europe Écologie7. Là, le tournage en plans-séquences n’est pas respecté puisque le projet est de réaliser « le plus grand lipdub d’Europe », mais ça marche tout de même. On a vraiment l’impression que les protagonistes s’y amusent (Daniel Cohn-Bendit et Eva Joly compris), et même si les petites phrases d’ouverture – « Attends j’prends un autre caramel avant qu’on démarre. » – et de fin – « On la garde hein ? » – ont probablement été écrites, on peut aussi les penser spontanées. Et on ne peut pas nier à ce lipdub son contenu politique. Europe Écologie s’affiche clairement contre la politique de Nicolas Sarkozy, moque le Parti socialiste, s’en prend à Monsanto et McDo, et explore le thème de la crise économique.

C’est à l’occasion de ces mêmes élections que l’UMP avait tourné son premier lipdub. Il respecte la règle du clip tourné avec trois francs six sous, dans les locaux du parti, en plans-séquences. Mais bon, il y a tout de même un petit truc qui cloche.

   

Clip UMP (version courte) - Campagne européenne 2009

Vous avez trouvé ? Oui, il n’y a pas de chanson ! Juste le discours de Xavier Bertrand, dont la voix s’empare de chacune des personnes jouant dans le clip. Avec ça, l’aspect décontracté et amusant de l’exercice disparaît un peu – c’est même un peu effrayant cette voix qui prend possession des individus – et son contenu, très sérieux, nous amène dans la pédagogie politique. À noter que l’on peut toutefois faire de très belles choses à partir d’un discours politique, mais il faut avoir ce type de discours à disposition8.

Le cas du clip des jeunes UMP

Revenons sur le clip des jeunes UMP : qu’est-ce qui cloche ? Beaucoup de choses en fait. Le jeu des protagonistes ne fait pas très naturel, la mise en scène est artificielle – pourquoi tourner dans un train ? Et pourquoi Gilbert Montagné conduit-il une voiture ? Les    « célébrités » n’ont pas du tout l’air à l’aise (à part peut-être Valérie Pécresse), et les anonymes sont des stéréotypes ambulants – on imagine les discussions : « Alors, on fait les comptes. Handicapé ? C’est fait. Noirs ? C’est fait ! Arabes ? C’est fait ! Une grosse ? On a ! Une femme enceinte ? Aussi ! ». Et enfin, le montage est trop sophistiqué, entre les écrans multiples dans le style 24 heures chrono et la vidéo en forme de cœur incrusté dans le creux de la main d’un des chanteurs, on se demande ce qu’il y a de spontané là-dedans. Et pour couronner le tout, les jeunes UMP ne semblent pas s’être informés sur les droits de diffusion de la chanson choisie9.

Alors, un ratage total ce clip ? Sur le plan esthétique ou musical, oui, sans doute. Mais sur le plan de la communication politique, pas forcément. En effet, depuis qu’il est sorti, il est un sujet sur tous les sites d’information, tourne sur Facebook, alimente les conversations. Alors si l’on ne peut remettre aux jeunes UMP ni la palme de l’originalité ni celle de la spontanéité, on peut leur reconnaître ce talent, celui d’occuper le terrain médiatique. Après tout, comme le reconnaît Quentin Girard sur <Slate.fr>, l’exposition médiatique que permet ce clip compense très largement le risque électoral pris. Et puis ce clip ressortira peut-être dans quelques années, comme le summum du kitsch, dépolitisé et uniquement objet de rires, un peu comme la musique officielle de la campagne de Jacques Chirac en 1981.

Chanson officielle Jacques Chirac - Campagne présidentielle 1981

 Claire Garnier

__________________________________________

1 <vimeo.com/123498>

2 <vimeo.com/173714>

3 < youtube.com/watch?v=Lq5XcdKoKLc>

4 < youtube.com/watch?v=KmWsILfiXJs>

5 <youtube.com/watch?v=mzew9IxHhrg>

6 <youtube.com/watch?v=-zcOFN_VBVo>

7 <dailymotion.com/video/x992du_lipdub-europe-ecologie_music?from=rss>

8 <dailymotion.com/video/x4edll_barack-obamayes-we-can-par-william_politics>

9 < rue89.com/2009/12/15/la-chanson-du-lipdub-de-lump-etait-bien-piratee-130212>