Extrême-droite et antisémitisme en Allemagne

Article publié le 15 avril 2008
Publié par la communauté
Article publié le 15 avril 2008
Alors que le site Internet du Tagesspiegel révèle une hausse de la criminalité politique par rapport à l'année dernière, la question de la résurgence des mouvements d'extrême-droite se pose en Allemagne. Plus 300 faits de violence commis par des extrémistes de droite en janvier et février 2008 par rapport à l'année passée, voilà ce qu'annonçait le gouvernement allemand dernièrement.
La criminalité d'extrême-droite pose toujours problème outre-Rhin. On le sait, elle ne concerne pas que l'Est, contrairement à ce qu'on laisse parfois entendre. Seulement, l'extrémisme de droite se manifeste par des actes plus violents dans cette partie de l'Allemagne. L'Allemagne doit "se battre pour sa démocratie", déclarait l'envoyé de l'ambassade d'Israel lors d'une visite dans un lycée berlinois cette semaine. La France est elle-aussi touchée par ce phénomène de résurgence de l'antisémitisme. Par exemple: l'augmentation du nombre de tombes et de cimetières profanés en Alsace. S'agit-il d'un phénomène passager? De la simple expression d'une peur de l'étranger, alors que la mondialisation grignote toujours un peu plus l'emploi industriel? Ou est-ce par pure xénophobie? La question reste ouverte...

Aurélien Bordet