Eurovision, and the winner is : Eurovision

Article publié le 18 mai 2009
Publié par la communauté
Article publié le 18 mai 2009
Non il n'y a pas d'erreur. C'etait en 1980 et la chanson du groupe Telex, représentant la Belgique à l'eurovision s'appelait...Eurovision.

Sauf qu'ils ont fini dernier ou presque cette année là. Non pas que Telex ait manqué du traditionnel mauvais gout de rigueur, mais ses références circulaires,ce miroir tendu a l'eurovision, ou le vide le dispute à l'enthousiasme naïf en la modernité pouvait difficilement plaire au jury. Et pourtant, tout est dit.

Marc Moulin, le leader, n'en etait pas a sa première déconnade pirouette post-moderne. Avant ça, il s'était attaqué (entre autres) au sabotage du rock-a-papa avec " twist à saint tropez" :

Bref, Eurovision , c'était juste après leur premier tube intergalactique fut "moscow disco". Tout y est : phrasé blasé en français, rythmes hypnotiques et guillerets, humour au second degré. de l'anti rock et certainement, quelque chose d'autre, un blues du vieux continent, triste sous la gaité, qui parle au pieds, aux hanches aussi bien qu'à l'intellect, et regarde d'avantage vers la siberie que le middle west.

Les 80's commencent. Dans la foulée d'un " midnight express" de Giorgio Moroder et plus encore, du trans-europe express de Kraftwerk la dance électronique robotique et post moderne, de Berlin à Milan, de Bruxelles à Dusseldorf ouvre une nouvelle ère, celle de la (re)naissance d'une authentique culture pop paneuropéeene.

Le temps passe et les groupes de cette époque ont donné naissance a des émules tout au long des années 90, ou explosera la culture "rave" et la musique électronique, désormais banalisée. Marc Moulin nous a quitté, après s'être pendant des années mesuré à la faucheuse elle-même. Elle n'a eut que son enveloppe, car son humour et ses rythmes robotroniques sont immortels.

Adieu Marc: 5.4.3..2....1.. Rendez-vous dans l'espace.

References :

le site de telex http://www.telex-music.com/