Euronews fait peau neuve, fade et institutionnelle

Article publié le 13 juin 2008
Publié par la communauté
Article publié le 13 juin 2008
Le site de la chaîne d'information pan-européenne passe à l'heure de la vidéo. Mais il le fait sans audance et en rendant encore plus triste l'Union européenne. Des vidéos qui se chargent vite et enfin avec une bonne qualité de l'image. Une meilleure structuration de la grille des programmes. Beaucoup de renouvellement de la Une.
Voilà les principales nouveautés du site d'Euronews, le seul autre média vraiment européen en plus de cafebabel.com.

euronews3.jpg Mais les nouveautés techniques ne vont pas au de là. Et la chaîne rate son passage au Web 2.0 en interdisant les commentaires aux vidéos, la recherche (absente pour l'heure) ainsi qu'un upload de vidéos participative... tous des éléments qui auraient donné un vrai coup de jeune à Euronews.

Au de là des fonctionnalités, c'est l'image de la chaîne qui en sort plus moderne, certes, mais beaucoup plus attristée avec un gris omniprésent qui ne se limite pas à faire table rase du bleu Europe d'antan mais qui rend très froide le concept d'Europe proposé par la chaîne.

C'est peut-être stigmatiser une Union européenne qui, avec le Non irlandais au Traité de Lisbonne, se renferme dans son autisme "ratificatiste". Une chaîne européenne à l'image de l'Europe d'aujourd'hui ? C'est précisément ce que les médias européens ne doivent pas faire ! Le bon journalisme des amis d'Euronews mérite mieux qu'un ton fade, triste et encore un peu plus institutionnel.

Dans l'image le nouveau site d'Euronews avec un sujet sur cafebabel.com ("Mai 1968, 40 ans plus tard, que reste-t-il des idéaux de l‘époque ?")