Euromed Reporter – Débat citoyen A TUNIS sur "les jeunes et la participation à la scène politique"

Article publié le 14 février 2014
Article publié le 14 février 2014

C'est un évé­ne­ment très at­tendu, que nous pré­pa­rons de­puis deux mois déjà avec notre par­te­naire en Tu­ni­sie, I WATCH. Au­jour­d'hui, nous y voilà : le pre­mier débat de la série Eu­ro­med Re­por­ter va se dé­rou­ler ven­dredi 14 fé­vrier, de 15h00 à 18h00, à Tunis.

Ce débat s'inscrit dans le cadre du projet Euromed Reporter, qui propose cette année 3 reportages et 3 débats successifs : d'abord en Tunisie, ensuite au Maroc, puis en France. Nos journalistes, sélectionnés pour la première étape, sont bien arrivés à Tunis. Ils ont été accueillis par des fixeurs, membres de l'association I WATCH. Ces derniers font un travail formidable pour aider les journalistes à trouver des personnes à interviewer et dans le suivi d'événements culturels et politiques. En effet, le temps est compté pour réaliser un reportage de qualité : moins d'une semaine pour découvrir la ville et rencontrer les jeunes Tunisiens. En parallèle du reportage, I WATCH organise un débat sur le sujet "les jeunes et la participation à la scène politique".

Le thème a été choisi en phase avec l'actualité la plus récente. Dans le cadre de l'adoption d'une nouvelle constitution, l'enjeu démocratique est crucial. Or les jeunes de moins de 35 ans représentent plus de la moitié de la population tunisienne. C'est pourquoi I WATCH et cafébabel ont voulu donner la parole aux jeunes et réfléchir sur le rôle de la jeunesse sur la scène politique. 

  • Quel rôle jouent les jeunes pour améliorer le paysage politique ?
  • Ce rôle est-il variable selon la position des jeunes dans un parti politique ou bien leur investissement dans la société civile, notamment dans des ONG ? 
  • Comment rapprocher les partis politiques des organisations de la société civile ? 

C'est pour contribuer à ces questionnements que vont se réunir près de 20 invités, jeunes actifs dans des partis politiques (Afek Tunisie, Ettakatol, Johouri, PCOT et Coalition Démocrate) et des ONG (Défis, Open Gov, AGF, Réforme, JCI Tunis, JCI Dar Chaabane, Youth Can, Majlessna, ATLUC, ATED, Young Leaders, JSF, ainsi que le réseau Dostourna) et un public le plus large possible. 

En partenariat avec I WATCH et SFCG - Maroc et avec le soutien de la Fondation Anna Lindh.