Eurogames, ou le jeu à l'Européenne ( il serait temps d'oublier le Monopoly)

Article publié le 21 avril 2008
Publié par la communauté
Article publié le 21 avril 2008
Dans les années 70, à une époque ou le Monopoly était encore roi dans les foyers européens, ce sont les italiens qui innovent dans le domaine du jeu de société en Europe. Un éditeur, International Team (IT) devenu aujourd'hui une légende, est l'un des premiers à concevoir et à distribuer des jeux de société élaborés et des jeux de rôles, loisir alors balbutiant, et ce, à travers tout l'Europe.

pic6844.jpg Conséquence de cette vocation : Les règles, mais aussi les éléments des jeux sont donc simultanément multilingues: italien, Anglais, Français et Allemand. Après la disparation de la firme en 1989, c'est Duccio Vitale qui, reprenant le flambeau, crée en France la société "Eurogames". Les années 90 voient murir les jeux crées par IT et en ajoute d'autre au catalogue.

Parmi eux, Europa 1945-2030, crée avec Leo Colovini, propose rien de moins que la réalisation de l'unité de l'Europe. Un matériel somptueux, un respect des principales étapes historiques et surtout, un "vrai" jeu aux mécanismes prenants : chacun joue pour soi, en essayant de développer le plus d'influence politique, par un jeu d'alliances délicat subtiles.

pic245146.jpg La simulation, de qualité, se limite toutefois à l'élargissement. L'approfondissement n'est pas ( encore ?) abordé.

Mais le terme ""Eurogame", avant de devenir un nom propre, désigne surtout un style de jeux particulier, ou prime la fluidité du mécanisme, contrairement à leur ainés "américains", aux règles souvent complexes qui les réservent de facto à des initiés.

Ainsi, grâce aux Européens, et en particulier aux Allemands, le jeu de société a connu un renouveau à partir des années 90.

Les colons de Catane de Klaus Teuber, elu "Spiele des jahre 1995" , marque une véritable révolution. Devenu le "monopoly du XXieme siècle", ce jeux sans affrontement guerriers ni temps mort propose à quatre joueurs de créer le premier le plus de cités, sur une ile déserte fruit de toutes les convoitises..

Chacun y exploite, ou à défaut y échange les matières premières ( bois, argile, pierre, blé et mouton), dont la combinaison est nécessaire à la construction de routes et de cités, qui à leur tour produiront davantage.

Le style "Eurogame" est fluide. Une fois compris, nul besoin de se référer à la page 27 du livre de règles. On retrouve également dans les thèmes, à la fois exotiques et pacifiques, la sensibilité européenne d'aujourd'hui, dont le succès déborde maintenant l'Europe elle-même.

Bref, si vous en étiez resté au trivial poursuit, les Jeux made in Europa vous surprendront ! Courrez donc chez votre boutique la plus proche...

Références:

Les règles d'Europa

Europa surTricTrac, le site français des jeux de société nouvelle génération

un site consacré aux jeux d'international Team