Eurocharabia

Article publié le 7 septembre 2005
Article publié le 7 septembre 2005

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Pour nous autres Anglais, qui sommes notoirement paresseux dans l’apprentissage des langues étrangères, le fait que l'anglais soit parlé partout sur le continent est une bénédiction divine lorsque nous voyageons. Néanmoins, l'anglais proféré à l'étranger peut parfois nous embrouiller plutôt que nous éclairer. En Allemagne, par exemple, un jeune mâle viril pourra vous lancer avec fierté qu'il est un « dressman » (un homme en robe sur les terres de Shakespeare). Loin de révéler une quelconque tendance à se travestir, le mot s’utilise pour qualifier un mannequin. De même, en France, aimer le « foot » (pied en anglais) n'implique pas un penchant étrange pour le fétichisme mais un goût prononcé pour le football. Et ce, alors qu’en Espagne le « footing » s’assimile à ce que les Anglais appellent le « jogging ». Alors après tout, investir dans un dictionnaire de poche n'est peut être pas un investissement aussi inutile qu’on pourrait croire ...