Euro Millions : « 100 % des gagnants ont tenté leur chance »

Article publié le 12 février 2009
Article publié le 12 février 2009
Chaque vendredi, 200 millions d’Européens (dans neuf pays) tentent leur chance à l'Euro Millions. Un jeu qui fête ses cinq ans ce vendredi 13 février.

L’Euro Millions : cette initiative sans précédent a été lancée en 2002 lorsque les principaux organismes de loterie du Royaume-Uni (Camelot), de la France (La Française des Jeux) et d'Espagne (Loterías y Apuestas del Estado) ont décidé de s'unir et de créer un jeu de tirage commun. L'Euro Millions est né et son premier tirage organisé le 13 février 2004. En octobre de la même année, l'Autriche, la Belgique, l'Irlande, le Luxembourg, le Portugal et la Suisse se sont ralliés au projet. Cependant, il revient à chaque organisme national d'éditer ses propres billets et d'en gérer la vente dans le respect des normes en vigueur dans chaque pays.

Règles du jeu

Le tirage a lieu chaque vendredi soir à Paris et la moitié de la recette totale est destinée aux gains. Il suffit de trouver cinq numéros gagnants sur cinquante et deux étoiles gagnantes sur neuf. La mise est de 2 euros par grille. Le montant minimum à gagner est de 15 millions d'euros, toutefois cette somme peut augmenter d'une semaine à l'autre et être remise en jeu si les bons numéros n'ont pas été trouvés.

Les gains

L'Irlandaise Dolores McNamara est à ce jour la grande gagnante de l'histoire de l'Euro Millions. Elle a remporté 115 millions d'euros grâce au tirage du 20 juillet 2005. Le deuxième gain le plus important s'élève à 100 millions d'euros gagnés le 9 février 2007 par un Belge et sa bonne étoile. Le 25 janvier 2008, c'est cette fois un Espagnol qui est reparti avec plus de 76 millions d'euros. Ce sont à ce jour les gains les plus significatifs de l'histoire de l'Euro Millions.

Le loto à l'Européenne

L'Euro Millions a su fédérer tous ces pays et connait un succès qui ne se dément pas : sa recette est passée de 40 millions d'euros en moyenne par tirage en 2004 à plus de 70 ou 80 millions ces dernières semaines. En février 2006, le pic a atteint 280 millions d'euros avec un butin de 183 millions qui a finalement été réparti entre trois heureux élus. Il est évident qu'avec un nombre si conséquent de joueurs, le montant des gains est proportionnellement plus grand que sur les autres tirages. Si l'Euro Millions poursuit cette lancée, on pourra bientôt parler de gains carrément astronomiques. La probabilité de trouver les 7 numéros est d’une chance sur 76 millions. Or qui ne tente rien...

Et vous, que feriez-vous ?

Disparaître : un habitant d'un petit village espagnol s'est carrément volatilisé après avoir remporté ses millions. Ses voisins et amis disent l'avoir vu la dernière fois au volant d'une Mercedes de sport. Depuis, plus aucun signe de vie.

Choisir l'anonymat : de nombreux gagnants, anticipant de potentiels dérangements, préfèrent ne pas faire parler d'eux et choisissent de refuser toute communication.

Se montrer généreux : un Belge gagnant de 7 millions d'euros en décembre 2008 a offert la moitié de ses gains au centre d'aide sociale de son village. Depuis lors, on l'appelle le « Père Noël de Riemst ».