Euro 2016: Hongrie, “Pince-moi, je rêve”

Article publié le 25 juin 2016
Article publié le 25 juin 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

L'Euro 2016 bat son plein en France. Avec une compétition étendue à 24 équipes, cela promet d'être plus long, avec plusieurs équipes nationales faisant leurs grands débuts. Cafébabel vous fait un résumé des équipes, de l'ambiance générale, quelques pronostiques et même des tendances mode.

Le décor

44 ans après leur dernière qualification, l'équipe nationale hongroise participe à l'Euro de football. Après 2 changements d'entraîneur et une phase de groupe fulgurante, la Hongrie est parmi les 16 pour les huitièmes de finale.

L'équipe a terminé 3ème lors des éliminatoires, derrière l'Irlande du Nord et la Roumanie, avancant ainsi à la phase des barrages durant laquelle elle a battu la Norvège, à domicile et à l'extérieur, puis a fait son entrée dans le tournoi. Les hongrois ont repoussé l'Autriche 2-0 avant de concéder 1 partout face à l'Islande grâce à un but égalisateur de dernière minute. Un match impressionnant soldé par l'égalité 3 partout face au Portugal a porté la Hongrie aux huitièmes.

Ronaldo n'était pas content du résultat de Hongrie-Portugal ...

Cela finira-t-il dans les larmes?

Les onze résident dans l'hotêl de Terre Blanche, dans la commune de Tourrettes, département du Var. Bine sûr, personne ne se plaint de la qualité, mais on se demande toujours ce qu'ils fabriquent. Se moquent-ils de Attila Fiola, dont l'équipe vient juste d'être reléguée du Nemzeti Bajnokság (championnat national hongrois) même si il reste dans les onze de départ? Peut-être qu' Ádám Szalai distribue des shots de pálinka (eau-de-vie hongroise) aux supporters, comme il l'a fait dans un bar de Budapest lors de la victoire de la Hongrie face à la Norvège. Une chose est sûre: les joueurs de cette équipe si éclectique passent sûrement l'un des meilleurs moments de leurs vies.

Comment passent-ils le temps?

Les onze résident dans l'hotêl de Terre Blanche, dans la commune de Tourrettes, département du Var. Bine sûr, personne ne se plaint de la qualité, mais on se demande toujours ce qu'ils fabriquent. Se moquent-ils de Attila Fiola, dont l'équipe vient juste d'être reléguée du Nemzeti Bajnokság (championnat national hongrois) même si il reste dans les onze de départ? Peut-être qu' Ádám Szalai distribue des shots de pálinka (eau-de-vie hongroise) aux supporters, comme il l'a fait dans un bar de Budapest lors de la victoire de la Hongrie face à la Norvège. Une chose est sûre: les joueurs de cette équipe si éclectique passent sûrement l'un des meilleurs moments de leurs vies.

Joueur phare

Difficile de n'en choisir qu'un. Il est évident que Balázs Dzsudzsák s'impose, en tant que capitaine et joueur le plus précieux de l'équipe. Pál Dárdai, ancien capitaine de l'équipe, le qualifie de génie et il est à la hauteur de ce titre jusqu'à maintenant. Ses coups francs sont extrêmement précis. Pousse-toi Ronaldo, voilà comment on fait.

 Mon favori est le gardien Gábor Király. Le joueur le plus âgé de l'histoire de l'Euro arbore son désormais célèbre bas de jogging. Il a sauvé le coup brillamment pendant les qualifications, alors mieux vaut être au sommet de sa forme pour l'affronter.

Les yeux sur le prix, les mains sur l'entrejambe.

La grande question

La question que tous les hongrois se posent est très simple: Est-ce réel? Sommes-nous vraiment les premiers de notre groupe? Après chaque match, des milliers de supporters descendent dans les rues pour vérifier si tout ça est bien vrai. Dans une atmosphère extatique, il est clair que tout est bien réel. Nous sommes premiers de notre groupe, et nous le méritons. Ca peut être difficile à comprendre si vous n'êtes pas hongrois, mais croyez-moi: nous avions désespérement besoin de ça. 

Ce que vous allez entendre sur la Hongrie

"Ria, Ria, Hungária", ou comme on dirait en français "Grie, Grie, Hongrie!" Les fans peuvent être très créatifs mais ce bon vieux slogan sera définitivement scandé dans toute la France. Les autres pays remarquent la défense solide de la Hongrie ainsi que son style de jeu organisé.

(Plus de) 20 ans d'Euros

La Hongrie a fini troisième à l'Euro en 1964. C'est le plus près qu'elle s'est approchée du titre. Cette année, il est temps de le gagner! Si vous soutenez les vrais outsiders, c'est votre équipe! Si vous aimez le jogging de Gábor Király, alors c'est votre équipe! Grie, Grie, Hongrie! Garn, Garn, Ungarn! Ry, Ry, Hungary!

---

L'Euro 2016 bat son plein en France. Avec une compétition étendue à 24 équipes, cela promet d'être plus long, avec plusieurs équipes nationales faisant leurs grands débuts. Cafébabel vous fait un résumé des équipes, de l'ambiance générale, quelques pronostiques et même des tendances mode.