Être végétarien en Turquie, c'est possible ?

Article publié le 28 octobre 2015
Article publié le 28 octobre 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Pendant mon semestre Erasmus à Istanbul, j'ai voué un vrai amour à la cuisine turque. La Turquie a pour réputation d'être un pays amateur de viande, et c'est assez vrai ! Mais peu de gens savent que c'est aussi un paradis pour les végétariens. Dans cet article, je vais vous parler de mes aventures végétariennes à Istanbul et vous présenter mes plats turcs favoris !

Vous pensez sans doute que la bonne nourriture végétarienne est difficile à trouver en Turquie, mais vous vous trompez ! Contrairement à ce que la plupart de ses habitants peuvent dire, la Turquie est le pays tout indiqué des habitudes végétariennes. On peut très facilement manger sur le pouce des plats végétariens voire végétaliens dans la rue. Prenez par exemple le mısır (maïs grillé), kestane (chataîgnes rôties), simit (pain de forme circulaire avec du sésame), pilav (du riz, souvent accompagné de pois chiches), tulumba (semblable aux churros, pâte à beignet trempée dans du sirop), du pop corn et de nombreux fruits et jus. Même s'il y a des döner kebap à chaque coin de rue, la cuisine turque cache encore de belles surprises. À Istanboul, il existe au moins 85 restaurants qui servent des plats végétariens, dont 32 sont strictement végétariens ou végétaliens (voir HappyCow.net)

"Etsiz yemek var mı?" - Avez-vous des repas sans viande ?

La Turquie regorge de plats sans viande, mais le concept du végétarisme n'est pas toujours compris. À Istanboul, et dans des villes plus touristiques, les gens appréhendent mieux les habitudes que ce mode de vie suppose, même si les suivre reste un comportement incompris. 

En visitant d'autres quartiers, il devient judicieux de préciser ce que vous voulez manger ou non. Si le menu est écrit en anglais, le restaurant est plus habitué à recevoir des clients étrangers et proposera au moins un plat végétarien. Si le menu est écrit en turc, ce sera peut être plus difficile de comprendre ce qui vous est proposé. D'habitude, je demande au serveur quels plats du menu sont végétariens - jusque là je n'ai jamais eu de problème. Mais vous pourriez vous retrouver dans un restaurant où aucun membre du personnel ne parle anglais. Cela arrive aussi à Istanbul malgré ce que l'on peut croire. Il m'a donc fallu apprendre quelques mots de turc pour parler le végétarien. Voici quelques phrases de survie que j'aimerais partager avec vous :

Bu yemeğin içinde et var mı? - Y a-t-il de la viande dans ce plat ?

Etsiz? - C'est sans viande ?

Etsiz yemek var mı? - Avez-vous des plats sans viande ?

Ben vejetaryenim. - Je suis végétarien(ne).

Çiğ köfte, menemen, börek, çorba sont vos meilleurs amis

Dans n'importe quel restaurant ou büfe, il y a toujours des plats végétariens. La cuisine turque regorge de plats de légumes ; une assiette de riz avec des légumes en accompagnement est toujours un bon choix, surtout pour la santé ! Pour aller plus loin dans la gastronomie turque, voici mes plats favoris : 

Le çig köfte peut-être trouvé dans tous les coins de rue. "Çiğ" signifie "cru", et "köfte" - "boulette de viande'". C'est une recette traditionnelle qui contenait à l'origine de la viande crue, mais on y trouve maintenant des ingrédients à base de céréales (boulgour) qui remplacent la viande de boeuf ou d'agneau. Un plat sain, épicé et et très peu cher. Le Menemen est un plat traditionnel turc à base d'oeufs, d'ognion, de tomate, de poivrons verts, d'épices et si vous le souhaitez, du fromage. Le Menemen est souvent servi pour le petit déjeuner avec du pain que l'on peut tremper dedans. 

Le Börek est une pâte feuilletée fourrée souvent mangée au petit déjeuner, pour midi ou qui peut être emballée et mangée froide sur le pouce. Elle contient surtout des pommes de terre, du fromage et des épinards. 

Les Dolmas sont généralement des légumes farcis (tomate, poivron, ognion, courgette, aubergine, ail) ou des feuilles de vignes farcies au riz. La farce peut contenir de la viande, il faut donc être vigilant ; les dolmas froids sont habituellement servis sans viande, les chauds en contiennent. 

La Çorba, ou mercimek çorbası (soupe de lentilles rouges), tient une place spéciale dans mon coeur et aussi dans la cuisine turque. Les repas commencent souvent par un bol de çorba. Cette soupe de lentille peut aussi être faite avec des carottes, des pommes de terre, du persil, de la tomate, des ognions et sera toujours accompagnée de citron. 

Le petit déjeuner turc : une valeur sûre !

De tout ce que j'ai pu découvrir en Turquie, c'est le petit-déjeuner que je préfère. Le kahvaltıest un long et copieux repas qui dure plusieurs heures où l'on se fait resservir généreusement du thé. Ce repas est servi toute la journée, jusqu'à 17h. Il convient de commander une portion pour deux personnes car la quantité est abondante. On y trouve des montagnes de pain frais et de fromages de différentes variétés, du concombre, des tomates, des olives, du beurre, de la confiture. Si vous vous rendez dans un restaurant plus sophistiqué, on vous servira du kaymak (crême caillée) avec du miel, de l'acuka (une sauce tomate épicée), des oeufs (durs, à la coque), du menemen et du börek. Parfois on peut avoir des saucisses qui peuvent être facilement laissées de côté, mais pour être sûr, rappelez-vous du mot "etsiz".

Afiyet olsun! - Bon appétit !

Avez-vous des repas sans viande