Et toi, t'en as ?

Article publié le 29 juin 2006
Article publié le 29 juin 2006

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Malgré la lutte féministe, il faut le reconnaître que l’homme, et les attributs qui lui sont propres, continuent à incarner, dans la plupart des pays européens, la bravoure et le courage. Egalité entre les sexes ou pas, en France, tout le monde comprend qu’une « couille molle » est une personne veule, tout comme en Allemagne où l’on désigne les faibles par « Weichei », littéralement « œufs mous ». En anglais, l’adjectif « ballsy » devrait donner un coup de fouet à tous ceux qu’ils désignent, et particulièrement aux femmes qui, par un qualificatif, auraient le droit de se sentir aussi combattives que leurs amis messieurs. C’est déjà bien souvent dès la cour de récréation que les enfants se lancent des défis avec la question « est-ce que tu as les couilles de..? » Et l’exhortation à remporter les « palle » italiennes ou les « cojones » espagnoles propose un sens identique… Eh bien non, les filles n’en n’ont pas et n’en n’auront jamais. Et peu d’entre elles s’en plaignent !