Et sinon, dans le reste de l'Europe

Article publié le 16 juin 2008
Article publié le 16 juin 2008

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

L’actualité européenne se poursuit malgré le « non » des Irlandais au traité de Lisbonne. Uniformisation du temps de travail et prix du pétrole : dernières nouvelles de Bruxelles.

Le traité de Lisbonne ne passe pas en Irlande

Photo: nonfictionfr/FlickrMoins de la moitié des électeurs irlandais se sont prononcés sur le traité de Lisbonne. En d'autres termes, 1,5 million de citoyens ont décidé du futur de 500 millions d'autres. Est-ce cela, la démocratie ? Les résultats ont donné le « non » gagnant à 53,40 %. Maintenant, les Etats membres craignent le pire. Le traité de Lisbonne a déjà été ratifié dans 18 Etats membres de l'UE. Affaire à suivre. 

L'UE revient sur le temps de travail 

Photo: Marusia/FlickrAprès plus d'une décennie dans l'impasse, les ministres de l'emploi européens ont décidé de faire des compromis sur la question du temps de travail en Europe. Sur demande appuyée du Royaume-Uni, (mais au grand dam de l'Espagne, de la Grèce et de la Belgique) la dérogation à la règle des 48 heures hebdomadaires est maintenue. Les syndicats européens ont salué le fait que la directive renforce les droits des travailleurs intérimaires en leur accordant les mêmes droits dans de nombreux domaines que ceux de leurs collègues salariés. Néanmoins, de nombreux membres du Parlement européen s'étant montrés peu satisfaits du résultat, le débat reste ouvert.

Limiter les émissions de carbone

Photo: diladaly/FlickrLe Président français Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont annoncé une « importante avancée » en ce qui concerne les émissions de CO2 des véhicules en Europe. Leur objectif : passer du nombre de 160g/km par voiture aujourd’hui à 120g/km en moyenne d'ici 2012. Ces objectifs sont liés au poids des voitures et au trop grand nombre de grosses cylindrées. Les constructeurs devront revoir leur production moyenne à la baisse en fabriquant des modèles plus économiques. Des activistes de Greenpeace ont à ce propos fermement critiqué Angela Merkel. Selon eux, les résultats de cette étude ont été faussés par l'industrie automobile allemande alors que la Commission européenne proposait des objectifs beaucoup plus stricts initialement. 

Les pêcheurs contre le prix du pétrole 

Photo: sakinakaiA une semaine du sommet de l'UE à Bruxelles, la Commission européenne essaie de calmer le vent de panique causé par la folle augmentation du prix du pétrole. La semaine dernière, pendant le conseil ECOFIN, une manifestation de fermiers, pêcheurs et chauffeurs routiers venus de toute l'Europe s'est transformée en véritable pugilat. La Commission européenne a annoncé des mesures de réductions d'impôts et autres améliorations à venir sur le moyen et long terme. A court terme, les pays de l'UE devraient être autorisés à fournir une aide adaptée aux ménages les plus pauvres, à condition que les mesures soient « temporaires, sans risque de distorsion et ne contreviennent pas au rajustement des prix à la hausse à long terme ».