Erasmus à Budapest : baby-foot et bains relaxants...

Article publié le 4 mars 2008
Publié par la communauté
Article publié le 4 mars 2008
Eurogeneration est fier de vous présenter l'“Erasmus City-guide“. Une compilation qui vous fera découvrir les plus belles villes d'Europe à travers les yeux d'étudiants Erasmus. Ces portraits n'ont pas la présomption d'être exhaustifs. Ils sont simplement les récits de personnes qui veulent partager leur expérience. N'hésitez donc pas à donner votre opinion !

Cette semaine notre invité est Roberto Yanguas. Il nous présente la capitale hongroise où il a été en Erasmus il y a deux ans.

Trouver un appartement : préférez les agences immobilières

Se loger est probablement la plus grande difficulté pour un étudiant étranger. A Budapest les résidences étudiants se font rares ; il vaut donc mieux passer par une agence immobilière. Budapest est divisée en deux : Buda et Pest, elles mêmes subdivisées en plusieurs arrondissements. J'ai vécu dans le sixième, qui offre, avec le cinqième et le septième, la meilleure solution pour y habiter. Evitez le huitième qui est dangereux. Plus en général, si vous êtes en Erasmus, n'oubliez pas que Pest est mieux que Buda.

Université : si vous ne voulez pas travailler, allez-y !

J'ai fréquenté la fac de droit, à la Peter Pazmany University. Malgré les difficultés de certains professeurs à s'exprimer dans la langue de Shakespeare, tous les cours étaient en anglais.

En tout cas, si vous n'avez pas envie d'étudier pendant votre année Erasmus, cette université est le lieu qu'il vous faut. La plupart des profs vous demandent seulement un travail écrit, court et simple. Les examens sont peu nombreux, voire inexistants (j'en ai fait un seul).

Par ailleurs, le gymnase étant fermé, je vous conseille de profiter des beaux jours pour jouer à l'extérieur, à Margherite Island.

Trois endroits à ne pas louper

Pour une bière entre amis, je vous conseille Szimpla, qui est mon bar préféré. C'est décadent, sale, vieux et tout ce que vous voulez... mais je m'y plais ! Plus relaxants, les thermes de Szenchenyi où vous pouvez passer votre journée entre jacuzzi, sauna et eaux médicinales pour la somme de 8 euros. On se sent tellement mieux après une journée pareille ! Ne délaissez pas le restaurant Paprika (près de Szenchenyi) ou Stex Haza. Je vous conseille la soupe de gulasch et poitrine de poulet aux trois fromages. Ou bien l'escalope de porc, style Carpatian. Rien qu'à ces souvenirs, j'ai l'eau à la bouche !

Le soir : police et baby-foot

Les étudiants Erasmus fréquentent le Morrison's pub, situé près de l'Opéra (il y a karaoke le mercredi soir. Ne me demandez pas pourquoi, mais cela plait aux hongrois...), l'Old Man's pub (près de Erszebet korüt et Szimpla) ou le Szoda, le Sark... Attention toutefois à vos vêtements qui pourraient disparaître mystérieusement.

En général les fêtes Erasmus ont lieu dans les appartements. Si vous craignez les voisins qui se plaignent, appelez vous-mêmes la police avant le début de la fête. Ce sera officialisé et vous n'aurez plus de problèmes.

Pour les fans de baby-foot, vous serez heureux d'apprendre que les Hongrois y jouent beaucoup, y compris la nuit. Pour cela il suffit de poser une pièce de monnaie sur la table et d'attendre votre tour. C'est le vainqueur qui reste.

Quant à la drogue, il vaut mieux éviter d'en prendre. Cela vous créerait beaucoup d'ennuis avec la police si vous vous faites attraper. Joints ou cocaïne, c'est du pareil au même.

Verdict

Je conseille à tous cette expérience !

Que pensez-vous de cette présentation de Budapest ? D'autres suggestions, d'autres idées, des questions... ? N'hésitez pas à en parler avec notre invité. Cela vaut aussi la peine de jeter un oeil au Babelblog de Budapest.

Quant à moi, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle étape, en Angleterre cette fois, à Portsmouth.

Traduit par Véronique Raphaëlle Strobel