Electric Brother: Live en son surround

Article publié le 8 janvier 2017
Article publié le 8 janvier 2017

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Electric Brother est un pionnier de la musique live électronique roumaine. Ses influences vont de la musique folk traditionnelle à la musique expérimentale plus moderne. Il fut, en 2003, le premier musicien roumain invité à jouer au festival de jazz de Montreux. Il vient de sortir un nouvel album intitulé ROCKS lors d'une unique session Audio en Dolbysurround Atmos dans un cinéma de Bucarest.

cafébabel: Vous avez surpris votre public sur chacun de vos albums. Quelle est la nouveauté dans votre dernier album?

Electric Brother: La promotion de l'album, la musique et les personnes qui y ont participé, tout ceci est nouveau. J'ai décidé d'intituler cet album ROCKS parce qu'à l'écoute de celui-ci, j'ai ressenti comme une sorte de pesanteur, quelque chose de très différent des albums précédents. Cette impression est très palpable.

C'est mon premier album avec un son aussi rock mais je suis réticent à le classer dans cette catégorie. De nos jours, il est impossible de classer un album de musique moderne dans un seul genre. Bien sûr, il y a des musiciens qui décident à l'avance d'avoir telle ou telle influence ou d'aller dans un genre en particulier. Cependant, ce n'est pas le cas de ROCKS. Pour moi, ce ne fut pas un procédé contrôlé, je me suis plutôt laissé porter par mon inspiration, par ce qui m'a influencé quand j'ai commencé à écrire de la musique.

Quand j'ai commencé à travailler sur ce projet, le processus de création a coulé de source; je me suis contenté d'assister à son bon déroulement, de suivre simplement mon inspiration, comme si j'entendais quelque chose qui était déjà écrit à l'avance.

cafébabel: Comment avez-vous imaginé la présentation de ce projet au public?

Electric Brother: Pour moi, il est très important d'accorder à la musique le respect qu'elle mérite. Je crois que les gens n'écoutent plus vraiment la musique. Je pense que la plupart du temps, les chansons passent en fond sonore pendant que vous faites autre chose. Je voulais remettre la musique au premier plan comme on le faisait quand nous étions plus jeunes. Souvenez-vous de l'excitation au moment de défaire l'emballage d'un nouvel album, à la recherche d'indices cachés sur la couverture ou dans les paroles des chansons afin de mieux comprendre leur signification.

En fait, je voulais raviver cette impression. La musique de cet album doit susciter en vous la médidation, pas forcément l'envie de danser. C'est la raison pour laquelle j'ai aussi estimé qu'une session d'écoute était plus appropriée au lancement de cet album.

De plus, et c'est peut-être le plus important, en ce qui concerne cette audition, je voulais offrir au public un son d'une qualité irréprochable, la meilleure qui soit. Alors, j'ai tout de suite pensé au son Dolby Atmos qui, d'après moi, est le meilleur système de son Surround au monde.

A ma grande surprise, personne, à ma connaissance, n'avait auparavant utilisé Atmos en audio seul, ce qui rendait les choses encore plus excitantes. Il était évident que si je voulais donner au public présent la possibilité de profiter au mieux de cette expérience, je devais présenter mon album en utilisant ce système Audio. Et le seul endroit où ce dispositif était exploitable était à Bucarest.

cafébabel: Les personnes présentes à cette session d'écoute apprécieront la qualité de ce son immersif, mais l'album a été enregistré uniquement en stéréo. Ne craignez-vous pas que ceux qui achèteront votre album ne soient un peu déçus?

Electric Brother: Cette pensée m'a en effet effleuré l'esprit, mais, après tout, c'est la même chose lors d'un concert. Assister à un concert live, ressentir l'énergie du groupe n'est pas la même chose que de l'écouter chez soi. Le format Dolby Atmos n'est pas encore exploitable sur les appareils audio domestiques, mais, au cinéma, l'énergie qu'il procure est étonnante et très similaire à ce que l'on peut entendre en live. J'espère que le public présent sera séduit par cette expérience et qu'au moins certains d'entre eux voudront réécouter l'album chez eux.

cafébabel: Vous avez mentionné que ce projet avait reçu l'aide de nouveaux collaborateurs. A qui appartiennent les voix que l'on peut entendre sur votre album?

Electric Brother: Il est important de souligner que lorsque j'ai commencé à composer, c'était dans le but de sortir un nouvel album. Et j'ai été très chanceux de pouvoir travailler avec des musiciens très talentueux.

Je voulais la voix de Maria Popistasu sur "The Boy." Elle ne s'est pas contentée de chanter, elle a aussi écrit les paroles. Radu Muntean [lauréat du prix du meilleur réalisateur roumain], a aussi apporté sa contribution en réalisant le clip vidéo de cette chanson. Son approche fut des plus intéressantes.

Un des airs que j'ai composé, a un son vraiment "rock",  alors j'ai souhaité une voix "rock". J'ai donc fait appel à Oigan, le chanteur de Kumm, parce qu'il a, selon moi, la plus belle voix "rock" de Roumanie.

Norzeatic est mon MC et poète urbain préféré en Roumanie, bien qu'il vive au Japon depuis trois ou quatre ans. On a fait beaucoup de concerts ensemble. Je lui ai envoyé quelques ébauches de morceaux qu'il a beaucoup aimés. En retour, il m'a envoyé quelques voix enregistrées à Tokyo et j'ai finalisé le tout en studio.

cafébabel: Le clip vidéo montre deux jeunes gens ayant une conversation skype et laissant entendre une relation amoureuse entre eux. C'est un choix osé compte tenu des réalités en Roumanie…

Electric Brother: Quand je travaille avec un nouvel artiste, un autre créateur, je lui donne carte blanche. Je ne lui dis ni quoi faire ni comment le faire. Je ne lui donne pas trop d'explications sur les sens de mes chansons. Je n'y vois aucun intérêt. Radu avait une approche très interessante de cette chanson. Il est venu avec ses idées et j'ai parfaitement adhéré à son point de vue. C'était tout naturel même si ce n'était pas ce que j'avais en tête quand j'ai écrit cette chanson. Et je suis d'accord avec vous, le clip est vraiment très bon.

cafébabel: Quels sont vos projets?

Electric Brother: Je vais m'employer à présenter cet album au plus grand nombre en Dolby Atmos. Je vais aussi participer à de nombreux festivals de musique, multimédia et art électronique à travers l'Europe. Quand il ne s'agit pas de musique commerciale, je pense qu'il y a beaucoup de personnes en Europe à apprécier ce créneau, mêlant musique et expérience en auditorium.

---

ROCKS est maintenant disponible sur Bandcamp et iTunes