Elections tchèques : Les jeunes disent non à la corruption

Article publié le 31 mai 2010
Article publié le 31 mai 2010
Après les élections législatives tchèques les 28 et 29 mai 2010, le parti conservateur de centre-droit ODS de Petr Nečas et les deux nouveaux partis de centre-droit veulent former une coalition stable. La presse européenne y voit une sanction des électeurs contre les grands partis et la porte ouverte à une politique de rigueur.

Neue Zürcher Zeitung – Suisse : La fin du blocage politique

Une coalition de centre-droit peut ouvrir la voie à des réformes urgentes, estime le quotidien conservateur Neue Zürcher Zeitung suite à la victoire électorale des nouveaux partis lors des élections législatives tchèques : « C'est l'intègre et atypique Prince Karel Schwarzenberg qui a triomphé. C'est d'autant plus étonnant que l'aristocrate a ouvertement et sincèrement déclaré pendant la campagne électorale que des temps difficiles et des coupes douloureuses attendaient la République tchèque. Les sociaux-démocrates avaient de leur côté promis la Lune, ce qui n'a pas fonctionné, notamment parmi les jeunes électeurs. Cela mérite d'être noté. Mais le Parti démocrate civique, compromis dans des intrigues et des scandales, a dû lui aussi enregistrer une sévère défaite. … Après les élections de vendredi et de samedi, l'impasse gênante devrait enfin être dépassée. Si les trois partis à droite du centre devaient s'unir, il y aurait pour la première fois depuis longtemps un gouvernement majoritaire stable. C'est ce dont la République tchèque a urgemment besoin pour mettre enfin en œuvre des réformes reportées depuis des années. »

(Article publié le 31.05.2010)

Respekt - République tchèque : Nouvelle donne politique

Lors des élections législatives, les électeurs ont eu raison de sanctionner les grands partis de République tchèque, écrit l'hebdomadaire Respekt : « Le pays a désormais la possibilité d'avoir un gouvernement réformateur, nécessaire en période de crise économique. Le paysage politique a été profondément bouleversé ce week-end. De nouveaux partis sont entrés au Parlement, les chrétiens-démocrates et les verts en sont sortis. … Il est difficile de concevoir un résultat plus étonnant. Personne ne s'y attendait, mais le message public est clair : les grands partis se sont comportés de manière inacceptable et ne devront donc pas conserver éternellement leur grande taille. »

(Article publié le 31.05.2010)

Süddeutsche Zeitung – Allemagne : Une jeunesse contre la corruption

 Le quotidien de centre-gauche Süddeutsche Zeitung considère que les élections législatives tchèques sont un témoignage de maturité démocratique : « Au-delà de toutes les frontières de partis, les électeurs ont envoyé un message clair. Ils veulent enfin de véritables réformes. Ils veulent que l'on mette enfin un terme à la corruption. … Et c'est avant tout la jeune génération qui s'immisce expressément avec ce postulat. … L'ancien présentateur de télé populaire Radek John a été élu car il s'est fait un nom de combattant de la corruption et qu'il veut le faire mieux que tous les dinosaures politiques. C'est désormais une obligation et un programme. Le triomphe du Prince Schwarzenberg et de son parti libéral-conservateur TOP 09 démontre de manière plus forte encore ce que signifie la volonté du peuple. Schwarzenberg a annoncé des sacrifices et des coupes budgétaires, et il se porte lui-même garant d'un nouveau style avec son attitude surannée. Cela a attiré, surtout chez les jeunes. »

(Article publié le 31.05.2010)

28 pays - 300 médias - 1 revue de presse. La revue de presse euro|topics présente les thèmes qui animent l'Europe et reflète sa pluralité d'opinions, d'idées et d'humeurs.

Photo: ©Eole/flickr