Élections européennes : prédis-moi un mouton

Article publié le 13 mai 2014
Article publié le 13 mai 2014

Après avoir pimpé sa comm’ à travers des ambiances de blockbuster, le Parlement européen renoue avec la fiction pour inciter les jeunes européens à voter à l’occasion des élections européennes du 25 mai prochain. Le très court-métrage imagine ici l’expérience démocratique d’un jeune à bretelle qui commence dans l’isoloir et finit dans un troupeau de mouton. Une métaphore du grégarisme ?

Face au désintérêt des citoyens européens quant aux futures élections européennes organisées le 25 mai 2014, la société civile rivalisent de créativité pour tenter de convaincre le jeune de placer son bulletin dans l’urne. Quand lemonde.fr explique le scrutin aves des patates, le Parlement européen (PE) – en association avec la société de production audiovisuelle Ogilvy Brussels – publie une vidéo de 2 minutes afin de montrer à quoi pourrait bien ressembler l’instant de vie citoyenne d’un jeune en proie à sa première expérience démocratique.

« And then came a lot of sheep »

Le pitch est à la hauteur de l’audace : dans l’isoloir, notre godelureau se tape la tête contre le présentoir et bascule en arrière jusqu’à traverser la fenêtre du bureau de vote et finir deux étages plus bas. S’enchaînent alors des épisodes catastrophes dont le dénouement se cache dans le titre à savoir « And then a lot of sheep came » (Et là, plein de moutons sont arrivés). Au départ, on y voyait un clin d’œil un peu brut de pomme au grégarisme, cette tendance naturelle qui imposerait à 375 000 000 Européens de se regrouper en société. Mais non. L’objectif avoué du PE, c’est de raconter l’aventure que peut recouvrir une participation électorale au niveau européen. Reste que près de 60% des citoyens du Vieux Continent n’y gouteront sûrement pas d’après les derniers sondages. Finalement, on y verrait pas l’abstention dans ce troupeau de mouton ?