Dossier spécial Journée internationale de la Femme

Article publié le 8 mars 2012
Article publié le 8 mars 2012
Les plus machos parleront d’un marronnier, tous les 8 mars, le même topo. La journée internationale de la Femme, ou 24 heures pour mettre un coup de projecteur sur la moitié de l’humanité. Pourquoi autant de bruit ? Parce que si depuis plus d’un siècle, les féministes se font entendre pour une prise de conscience vers l’égalité des genres, la marche est encore longue.
Café Babel Strasbourg s’est emparé des chiffres qui fâchent. Si vous n’avez pas peur d’avoir mal aux yeux, c’est par ici. Et qu’en pensent justement les féministes ? La rédaction a rencontré l’une d’entre elles à Strasbourg. Strasbourg, capitale de l’Europe, ne reste pas muette sur cette question. Le Conseil de l’Europe met tout en œuvre pour intégrer des normes protectrices envers les femmes au niveau international avec une convention en cours de ratification. Et puisque pour carburer, le café babélien ajoute son sucre européen, le regard croisé du dossier traverse l’Est et l’Ouest du continent et vous livre des souvenirs de 8 mars surprenants. Alors, avant de passer chez le fleuriste ce soir, pensez à jeter un œil à ce dossier spécial, préparé par l’équipe du Clandestin européen. Lucie Dupin.

Sommaire :

Regards croisés sur la journée internationale de la Femme, à l'Est comme à l'Ouest de l'Europe

Vers une convention protectrice pour le droit des femmes ?

La journée de la femme en chiffres

De l'utilité d'une journée de la femme

Rédaction : Gergana Dimitrova, Lucie Dupin, Cristina Gonta, Tetiana Kudria, Margaux Pastor

Coordination du dossier : Lucie Dupin

Crédit photo : ilustration de la page : Lucie Dupin