Didier Reynders chargé de ramener les partenaires à la table des négociations

Article publié le 24 avril 2010
Publié par la communauté
Article publié le 24 avril 2010
Le roi Albert II a chargé le président des libéraux francophones (MR) Didier Reynders de s’assurer que les conditions soient remplies dans un très court délai pour que les négociations entre flamands et francophones puissent reprendre. Le souverain n’a, par ailleurs, toujours pas accepté la démission du gouvernement et se donne encore quelques jours de réflexion.

Le CD&V et l’Open VLD ont fait savoir qu’ils sont satisfaits de cette nomination. Les Chrétiens Démocrates flamands ont insisté pour que les discussions reprennent sur la base des propositions de Jean-Luc Dehaene, condition qu’avait également posée Alexander De Croo (Open VLD) .

Pour les partis francophones les propositions de l’ancien Premier ministre sont insuffisantes.

La mission de M. Reynders s’annonce donc difficile même s’il a le soutien de tous.