Des solutions à l'euroscepticisme

Article publié le 16 octobre 2013
Article publié le 16 octobre 2013

D'après Thomas Bignal, l'Union européenne est souvent perçue comme un énorme monstre bureaucratique qui n'a que peu d'intérêt pour la plupart des gens. Normal. Tant il est difficile pour la majorité des gens de comprendre à quel point la mise au point d'un budget européen à long terme concerne leur propre vie. Plongée dans le réel.

En effet, pourquoi devrait-on se soucier d'une politique technocratique de haut niveau quand le dernier album de Paul McCartney vient de sortir ? En vérité ces critiques sont fondées. Pourquoi devrait-on penser à l'Europe quand on doit déjà affronter nos tâches quotidiennes ? Aussi importante que soit la politique de l'UE, elle n'est pas aussi attrayante que de parler de la dernière application pour iPhone ou de la question de savoir si Ronaldo est meilleur que Messi ? En dépit des apparences, les institutions européennes prennent quelques décisions qui sont dans l'intérêt de tous. Cela n'est pas suffisamment mis en avant dans les médias. Voici quelques exemples.

AU REVOIR LES FACTURES DE MOBILE à l'étranger 

Le 30 mai 2012, le Conseil européen a adopté une réglementation pour que les utilisateurs de téléphone mobile ne paient pas de tarifs excessifs en utilisant les services lorsqu'ils voyagent à l'intérieur de l'UE. Cela nous assure que nous n'avons plus à avoir peur des factures quand l'envie nous prend de surfer sur le Web en Croatie. Nous pouvons remercier l'UE de ne plus recevoir d'énromes prunes à nos retours de vacances. Moi qui était une de ces personnes malchanceuses ou stupides - perso - ça me fait énormément plaisir.

PROTéGER NOTRE DROIT A LA VIE PRIVéE

Une des décisions dont on a le plus parlé ces dernières années a été le rejet par le Parlement européen de l' Accord commercial anti-contrefaçon, l'ACTA. L'un des chapitres les plus controversés était celui sur le numérique, qui laissait - selon les critiques - la possibilité aux gouvernements d'obliger les fournisseurs de d'accès à communiquer les recherches effectuées par leurs clients. Le Parlement européen a décidé de rejeter l'accord le 4 juillet, le qualifiant de « trop vague, ouvert à une interprétation erronée et qui pourrait compromettre la liberté des citoyens ». Qui voudrait que nos gouvernements et nos prestataires de services puissent voir ce que nous regardons sur le Net, en utilisant la lutte contre le piratage sur Internet comme excuse ? C'est toujours sympa de savoir qu'il y a au moins quelqu'un pour se battre afin de protéger notre droit à la vie privée.... et pour nous laisser télécharger nos séries préférées gratuitement. B

TAXER LES TRADERS QUI PRENNENT DES RISQUES

Le 22 janvier 2013, 11 pays de l'UE se sont mis d'accord sur la FTT (Taxe Financière sur les Transactions) qui vise à faire partager aux tradeurs le coût de la crise à laquelle ils ont contribué à travers ce qui semble être un environnement commercial insoutenable. En d'autres termes, la FTT est une petite taxe sur les transactions qui rapporterait des milliards pour combattre la pauvreté et le changement climatique, à la fois en Europe et et dans le monde. Perso, cela ne me dérangerait pas si les 37 milliards d'euros provenant de cette taxe tombaient dans ma poche mais je suppose que mes 500 millions de copains européens ne seraient pas d'accord. En plus mon cher pays, la Grande-Bretagne, refusait encore de participer à cette activité dangereuse qui est de s'assurer que les banques paient leur part... Plus sérieusement, empêcher les traders d'user notre trésorerie pour leurs opérations risquées, permettrait d'utiliser ces fonds pour investir dans des emplois pour les plus défavorisés, dans des secteurs comme les énergies renouvelables, la santé ou le combat contre ce sacré changement climatique. C'est toujours sympa, en ces temps d'austérité, d'avoir un peu plus à investir. De toute façon, la FTT est sûrement un projet intéressant sur lequel l'UE travaille actuellement, même si elle encourage seulement les traders à plus de responsabilité dans leurs transactions... et si cela m'aide à trouver un emploi !

20 CENTIMES DANS NOTRE POCHE

Le meilleur pour la fin, je suis sûr que vous avez tous entendu que le Prix Nobel pour la Paix a été décerné à l'Union européenne l'année dernière. Les gens se sont demandés si c'était le bon choix, pour un tas de raisons redondantes, ennuyeuses et condescendantes. Franchement, tout ce qui m'importe c'est les 930 000 euros de récompense. Oui, c'est un peu moins de 20 centimes pour chacun des 502,5 millions de citoyens européens. C'est Noël !

En conclusion - ça sonne comme un slogan de Ryanair - l'UE ne va pas nous fournir d'emplois, mais va au moins faire baisser nos factures de téléphone. Considérant que personne ne semble avoir la solution miracle pour sortir de la crise, je suppose que nous devrons nous contenter de nos factures allégées et de dépenser l'argent tant attendu du prix Nobel. Bien que cet article ne soit qu'un bref aperçu du travail qu'ont fait les institutions l'année dernière, cela a au moins le mérite de montrer qu'au-delà des débats existentiels actuels, les institutions européennes travaillent aussi sur des sujets qui concernent le quotidien de tous. Peut-être que l'UE devrait s'appuyer sur ça si elle veut convaincre les Européens de son utilité.