Déclaration de guerre!

Article publié le 16 juin 2008
Publié par la communauté
Article publié le 16 juin 2008
Et voilà, on s'est encore pris une branlée. 4-1 contre les Pays-Bas, score sans appel! Et pourtant on a essayé, il y a eu des occasions. Mais non, pas moyen, les hollandais étaient plus fort! Pourquoi? Parce qu'ils n'ont rien laché tout au long du match, parce qu'ils ont profité de la moindre occasion. Parce qu'il avaient l'oeil du tigre!
Vous vous souvenez, dans Rocky III, quand Rocky se fait démonter par Mister T, Applo Creed se met à l'entraîner pour la revanche et lui dit que s'il a perdu c'est qu'il n'avait pas l'oeil du tigre... Puis Rocky retrouve sa hargne et démonte le gars! Vendredi dernier, l'équipe de France ne l'avait pas, l'oeil du tigre. Et c'est pareil pour cette histoire de référendum irlandais....

Sans déconner, on le sentait bien que c'était mal barré ce référendum! Il y avait quelque chose qui nous alertait. Mais quoi? Et bien c'était la tronche des dirigeants irlandais qui défendaient du bout des lèvres ce traité et avaient déjà la défaite inscrite sur le visage. Comme s'ils pensaient avant tout à sauver leur peau après l'échec annoncé!

Et pendant ce temps, les anti-européens paradaient. Confiants dans leurs petites certitudes étriquées, satisfaits de la mauvaise plaisanterie qu'ils étaient en train de faire, ils allaient sans cesse plus loin dans le mensonge et dans la vulgarité la plus basse, comme des gamins de 14 ans qui se bourrent la gueule à leur première soirée!

Et maintenant, les dirigeants européens hésitent, se consultent, réfléchissent. Alors qu'ils viennent de se prendre une baffe dans la figure, ils sont prêts à tendre l'autre joue! Ils ont perdu ce fameux oeil du tigre, s'ils l'ont jamais eu. Pour la plupart d'entre eux, l'Europe est une découverte récente, à laquelle ils n'ont pas compris grand chose. Alors, ils ne sont pas prêt à mettre en jeu leur carrière politique pour ça... Résultat, on perd.

J'en ai assez de perdre. J'en ai assez de me réveiller au lendemain des référendums avec un goût de terre dans la bouche. Maintenant j'ai envie de sentir le goût du sang. Du sang de mes ennemis! Et oui, parfaitement! Parce que tous les fascistes, souverainistes, identitaires, troskystes, alter-mondialistes et néo-marxistes, que vous le vouliez ou non, ce sont nos ennemis.

Et pendant que nous jouons les grands tolérants, que nous faisont bien attention de ne vexer personne, tous ces gens n'ont aucun scrupule à former des alliances contre nature et à dire les pires insanités sur la construction européenne.

Alors cessons de nous cacher derrière notre prétendu respect du suffrage universel et des choix des peuples. Arrêtons de justifier des votes débiles sous le prétexte qu'ils expriment un "malaise". Répliquons! A chaque insulte, à chaque mensonge, à chaque petite pique injuste et facile, nous devons répondre, et durement! Nous devons dire ce que nous pensons de ces idées arriérées xénophobes.

Et que font les institutions dans cette histoire? Que font le président de la Commission européenne, le président du Parlement européen, la présidence du Conseil? Rien. Rien pour défendre ce qu'ils représentent. Rien sinon la faiblesse et l'impuissance, et finalement l'espoir de passer entre les gouttes. La lâcheté, en somme.

Allez, laissons les tomber, on ne peut pas compter sur eux. Mais quant à notre génération, nous devons retrouver la fierté de nos idées et le courage de combattre pour elles. Nous nous ferons traiter d'idéalistes, de technocrates, d'ultra-libéraux. Mais on ne doit pas se rendre sans combattre.

J'attends ce jour où ce sera le tour des populistes et des extrêmistes d'avoir peur. Et ce jour est proche, car à partir d'aujourd'hui, c'est la guerre!