De retour en France: souvenirs de la Palestine - Abdelaziz

Article publié le 30 août 2007
Publié par la communauté
Article publié le 30 août 2007
Salam a tous Je ne peux résumer un mois d'expérience en quelques mots alors simplement quelques faits pour le moment... Tout d'abord l'aéroport; je suis arrivé à 16h et reparti a 00h00! Pourquoi? Parce que je n'ai pas la bonne tête, pas le bon nom pour les services israéliens...

Pourtant, quand ils me questionnent je leur dit guide à l'appui que je veux juste passer du bon temps en Israël, aller à Tel Aviv à la plage, aller faire de la plongée à Eilat, puis visiter Jérusalem... puis, quelques heures après, mon 7ème interlocuteur me pose des questions du genre: adresse, numéro de tel, boite mail, nom des parents, des grands parents,langue parlée à la maison, si je fais la prière... et j'en passe,puis viennent les fouilles de bureau en bureau, de pièce bizarre en pièce bizarre, puis, détecteur de poudres, de métaux, et autres jamais vus... pendant ce temps des centaines de gens débarquent et passent tranquillement, je remarque juste qu'ils sont typés européens ou kippa ou chapeau sur la tête. L'heure fatidique, vers 00h on vient gentillement m'expliquer que c'est juste une question de sécurité. Après ça, j'ai été suivi de l'aéroport jusqu'à mon hôtel; bref c'est très éprouvant, mais il faut patienter et garder son calme(c'est dur je sais).

Quelques jours plus tard je me suis rendu en Cisjordanie, à Naplouse, Tulkarem, Jénine, al-Khalil (Hébron), dans des camps de réfugiés, etc...j'ai vu l'application d'une politique israélienne qui vise à vider certaines villes de toute présence palestinienne, qui vise à détruire ces gens (qui souhaitent juste vivre sans histoire)... qui vise à dominer par la force en plus! Les check-points, pour être clair, c'est un truc de fou! Ceci empêche, par exemple, aux palestiniens de rendre visite à de la famille, aller travailler, à l'école, ou revons à la mer comme tout israélien...si t'es palestinien de Naplouse tu restes à Naplouse, si t'es de telle ville voire tel quartier t'y restes s'il y a des check-points.

En plus de ça il y a des barreaux et des grilles partout, en plus des miradors, des jeeps militaires et des soldats M16 en main... le truc bien, c'est que les femmes et les enfants peuvent passer sur la file de droite qui est plus rapide. Les trucs bien il faut aussi les dire... Le souci c'est que j'ai remarqué que quand ces derniers passaient ils ne prenaient pas directement le taxi mais restaient sur place pendant de longs moments. Pourquoi d'après vous? Parce qu'ils sont dégoutés d'avoir passé la barrière aussi vite? Parce qu'ils veulent refaire un tour de manège? Parce qu'ils aiment rester sous le soleil ardent??? C'est, simplement, pour attendre le reste de la famille: frère, père, mari, ou amis... A quoi bon passer? J'oubliais, il y a aussi des checks-point volant, c'est à dire, qu'à l'allée il y en a pas, mais au retour il y en a. Là, tu peux voir les soldats taper des poses, se prendre en photos entre eux et de temps en temps laisser passer une voiture après dépouillement bien sur. Et quand c'est ton tour, tu vois des centaines de voitures et camions résignes à attendre, attendre, que nos jeunes soldats vraiment jeunes (acné, appareil dentaire et peau de bébé) terminent leur petit jeu.

Le mur: soyons clairs, c'est un truc de dingues... indignation, ignominie, folie, immense, dégueulasse, gâche le paysage, coupe un pays, des villes, des villages, des maisons en deux... des maisons avec vue sur le mur, bien pour les enfants non ? Avec aucune relation possible entre les deux cotes... rien que d'en parler, j'en ai mal à la tête... Pour faire vite: c'est le mur de Berlin mais celui-ci toléré par le monde.

Les routes abimées volontairement par le passage de tanks, je n'en parle même pas. En tout cas, rien à voir avec les routes à Tel-Aviv ou autres endroits auto-appropriés par les sionistes... là c'est strass et payette, bisness et jet set, on les voit les m'as tu vu, avec une jeunesse dévergondée pour la plupart vouant un culte de la beauté, plage, surf, bronzette et discothèque. On est loin des incursions de l armée dans les camps de refugiés (Balata, Haskar, Tulkarem...)loin des arrestations arbitraires que je qualifierai de kidnaping, loin des explosions qui empêchent la population palestinienne de dormir,loin des bombes assourdissantes qui terrorisent les enfants, loin des abjections commises dans leurs prisons où on donne de l'eau aux prisonniers mélangée à la poudre de balle et autres, aux tortures, injures, brulures...(il est également possible d'y accoucher et d'y élever son enfant...)

Désolé, mais je ne peux tout mettre, allez en Palestine ne serait ce que pour aller à al Quds (Jérusalem) où on peut ressentir que cet endroit est béni, quoi qu'il en soit, sachez que les vrais palestiniens, et je me comprends, sont formidables. Il ne faut pas les idéaliser, nous avons tous nos brebis galeuses. Mais vraiment, quelle patience, ils ont la main sur le coeur, vous accueillent comme personne même si certains n'ont rien, quelle humilité.

Ce sont réellement eux les gentils de l'Histoire. Le souci c'est que je suis de retour en France. De retour dans mon quotidien à moi (papiers,loyers...)C'est sur que je ne suis pas à plaindre avec mes petits problèmes de riches, même si je ne roule pas sur l'or(je vais manger quoi? Ciné? Resto? Parc? ballade?...)Là-bas c'est autre chose, surtout après ce que j'ai vu, mais surtout appris.

Désormais je me rappellerai de ce que j'ai vu avant de vouloir agir.

Chez nous on dit que "LA VRAI RICHESSE EST LE CONTENTEMENT"

En tout cas respect à tous