De nouveau la terreur dans le Théâtre Dubrovka?

Article publié le 9 avril 2008
Article publié le 9 avril 2008
Il y a un an, les passants de la rue de la Justicia à Rubí (commune de la Région Métropolitaine de Barcelone) commençaient à s’alarmer chaque fois qu’ils passaient en face du Théâtre municipal. La raison : depuis l’extérieur ils voyaient des hommes armés jusqu’aux dents et couverts de cagoules se promener dans le théâtre.
Ce qu’ils ignoraient, jusqu’à ce qu’ils appellent la police, c’est que cela fait partie des préparatifs du nouveau spectacle de La Fura dels Baus, une des troupes les plus innovatrices et polémiques du théâtre de niveau européen.

La Fura a choisi la tragédie du Théâtre Dubrovka à Moscou comme leitmotive pour adapter le thème de Boris Godunov, une pièce du poète et romancier russe Alexander Pushkin, à la réalité du début du XXIè siècle.

Tout au long de la pièce, les créateurs de la Fura dels Baus font part au public de l’horreur dont les spectateurs du théâtre russe ont souffert: l’apparition des terroristes, l’installation des bombes dans le plateau, la tension de l’enlèvement, les disputes entre les terroristes. En plus, il y a des scènes qui rappellent le comité de crise des autorités et les négociations tendues avec les terroristes. Effectivement, les créateurs eux-mêmes soulignent que leur intention va plus loin que de seulement remémorer ce qui est arrivé en Russie et que leur volonté est de montrer aux spectateurs l'horreur de n'importe quelle enlèvement ou situation violente.

La pièce qui a été projetée par la première fois au début avril à Segura de Molina, sera présentée au Teatre Nacional de Catalunya le 17 avril. Ultérieurement, le Fura fera un tour international qui amènera le Boris Godunov du XXIe siècle en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas.

Traduction de Núria Hernández

Fotografia de DMWyllie (Flickr)