De Chirico trace sa perspective à Paris

Article publié le 1 février 2009
Article publié le 1 février 2009
Cette semaine, La Parisienne vous emmène tour à tour dans l’Angleterre rock des années 1970, le monde chamarré du peintre Giorgio de Chirico et du designer italo-autrichien Ettore Sottsass.

Après l’effet explosif du groupe punk les Sex Pistols, quatre jeunes britanniques forment à Manchester Joy Division qui, à l’heure tour marqueront l’histoire de la musique rock malgré le suicide du chanteur Ian Curtis. Le réalisateur Grant Gee retrace l’histoire d’un groupe mythique à travers interviews et archives inédites. Rock on !

Joy Division, Grant Gee

Le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris présente une rétrospective du génie italien Giorgio de Chirico. Peintre surréaliste, il marqua son temps de son emprunte par la modernité de ses formes et perspectives ainsi que par sa pratique exceptionnelle des couleurs.

13 février – 24 mai Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

Enfin, le Centre Pompidou retrace le parcours éclectique du designer italien Ettore Sottsass. Bijoux, céramiques, meubles, machines à écrire… L’exposition propose de mettre en avant l’anticonformisme d’un artiste contemporain peu connu du grand public.

Hommage à Ettore Sottsass, Centre Pompidou, jusqu’au 31 mars 2009

Crédit photo : Wally Gobetz/FlickR