Dansaert, "the place to shop"

Article publié le 4 novembre 2008
Article publié le 4 novembre 2008
Article écrit par Johanna Pierre Bruxelles n’est plus seulement connue aujourd'ui pour être la capitale de l’Europe, mais pour son ascension dans le domaine de la mode. Avec ses créateurs qui s’installent dans le quartier Dansaert, Bruxelles a tout doucement gagné ses galons par rapport à Anvers.
BXLUE

Alors qu’il y a encore 20 ans la rue Antoine Dansaert faisait partie des quartiers peu fréquentables de Bruxelles, elle est aujourd’hui « the place to shop ». C’est autour du magasin Stijl de Sonja Noël que tout s’est développé à partir des années 80. La quartier Dansaert, c’était un quartier complètement oublié. Il était essentiellement habité et tous les commerces du coin étaient spécialisés. C’était relativement mal famé, il y avait des habitations sociales donc c’était un peu mal vu , nous explique Véronique heene, coordinatrice de l’asbl Modo Bruxellae.

Et puis, petit à petit, les créateurs ont choisi de s’installer dans cette rue, ce quartier traditionnellement bruxellois. Ils y ont pratiquement tous leur boutique : Annemie Verbeke, Olivier Strelli, Rue Blanche, Cathy Pill chez Stijl et bien d’autres. Aujourd’hui, la première partie de la rue est définitivement commercialisée.

Et l'originalité des créations est reconnu. La différence entre le quartier Dansaert et la bien connue avenue Louise apparaît très claire. Le haut de la ville est plus produit de luxe classique. Le bas de la ville, c’est plutôt les choses différentes, avant-gardistes, inhabituelles, ajoute-t-elle.

Une clientèle variée

Et la mode belge ne séduit finalement pas que ses habitants. Il y a énormément de touristes qui viennent à Bruxelles pour faire du shopping. La capitale peut aussi et surtout compter sur une communauté d’Expats’ qui est très friande des créateurs belges, affirme Véronique Heene. Une eurocrate à la sortie de chez Stijl le confirme : Cela fait maintenant 7 ans que j’habite et travaille à Bruxelles. Je suis italienne et très intéressée par la mode. Je suis fan des créateurs belges et j’adore porter les créations de Martin Margiela.

La capitale belge compte aujourd'hui sur la scène internationale. On reconnaît notre professionnalisme partout dans le milieu de la mode. Le belge est sérieux dans le travail et la qualité du produit y est aussi pour beaucoup. Depuis quelques années, Bruxelles a enfin compris qu’elle possédait un argument déterminant. On se rendait bien compte que tous les Bruxellois sont connus à l’étranger pour ce qu’ils font de bien, mais Bruxelles ne les avait pas encore mis à profit . Pour se faire connaître, les créateurs se présentent à Paris. Car de toutes les fashion week, la capitale française reste celle où le plus grand nombre d’étrangers vont se déplacer et même parfois uniquement pour voir les créations belges.

Johanna Pierre