Dans les babelblogs : « De la ‘jungle’ de Calais à l’île chypriote »

Article publié le 24 novembre 2009
Article publié le 24 novembre 2009

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Hasard du calendrier ou air du temps ? Les forces de police française ont délogé des immigrants clandestins installés près de Calais le 22 septembre 2009. Trois jours plus tard, une action assez semblable avait lieu à des milliers de kilomètres de là, aux confins Sud-est de l'Europe, sur l'île de Chypre…

L'information est rapportée par le journal Phileleftheros qui donne la parole à la Haute autorité contre le racisme et les discriminations, outrée, suite à l’arrestation massive d'immigrés à Nicosie, la capitale chypriote : « La façon dont s'est déroulée l'opération, l'élévation de barricades au centre-ville, l'entrée brutale dans les maisons où résident ces immigrés, leur transport en masse vers les postes de police, l'usage de menottes, et le tout suivi par les médias et accompagné de stéréotypes racistes et xénophobes sur le 'problème de l'immigration clandestine', ne conviennent pas à un Etat de droit », accuse Iliana Nikolaou, la présidente de cette autorité. 

Le comportement dénoncé prend des airs de déjà-vu européen, estime Lorelei sur son blog Presse à la Grecque. Lire la suite, en cliquant ici.