Dans le Melting pot hongrois

Article publié le 30 avril 2015
Article publié le 30 avril 2015

Depuis dix ans, le nombre d’étrangers résidant sur le sol hongrois ne cesse d’augmenter. Les Allemands, qui constituent près de 2 % de la population hongroise, forment le premier groupe d’immigrants en Hongrie. Nous sommes allés à leur rencontre à Budapest.

Depuis dix ans, le nombre d’étrangers résidant sur le sol hongrois ne cesse d’augmenter. Redoutant le développement de “cultures parallèles”, le Premier ministre, Viktor Orbán, a déclaré son ambition de durcir les lois sur l’immigration. Les Allemands, qui constituent près de 2 % de la population hongroise, forment le premier groupe d’immigrants en Hongrie. Nous avons rencontré de jeunes Allemands partis s’installer à Budapest et les avons interrogés sur leur quotidien dans la capitale hongroise. Résultat : aucune trace d’une supposée “culture parallèle” allemande. Les expatriés allemands ne vivent pas dans leur bulle, bien au contraire, ils sont curieux de leur pays d’adoption. Rare sont ceux à avoir déjà fréquenté un club de rencontres destiné aux Allemands par exemple. D’ailleurs, tous s’accordent à dire que Budapest n’est pas prête de devenir le “nouveau Berlin”... Alors, de quoi avez-vous peur, M. Orbán ?

Cette traduction a été rendue possible grâce au soutien financier de l'Office franco-allemand pour la jeunesse/Deutsch-französisches Jugendwerk (OFAJ/DFJW).

Cet article fait partie d'une série de reportages publiés dans le magazine en ligne "Beyond the Curtain". Pour lire le magazine dans son intégralité, c'est par ici.

Il y a 25 ans tombait le rideau de fer. Il y a 10 ans, huit États de l'ancien bloc communiste faisaient leur entrée au sein de l'Union européenne. Au-delà des frontières, que savons-nous de nos voisins ? - Envie de rejoindre notre équipe ? Ecrivez-nous sans attendre à berlin(at)cafebabel.com !