Crème brûlée : chaud devant !

Article publié le 20 mars 2008
Article publié le 20 mars 2008

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

La St-Joseph approche avec ses grandes parades dans les rues de Valencia et dans bien d’autres villes espagnoles. En Catalogne particulièrement, où le 19 mars, en ce jour de fête des pères, on déguste la crème catalane, l’équivalent hispanique de la crème brûlée. La recette de ce met sucré a servi à bien des cuisiniers pour garnir des tartes et des desserts dans l’Europe entière.

Mais l’histoire est trompeuse et les recettes ne proviennent pas toujours de là où on imagine. C’est ainsi que la crème catalane, selon les Anglais, n’aurait pas été conçue sur la péninsule ibérique mais… à Cambridge, aux alentours du 17e siècle !

Ils y tiennent, pourtant, ces Catalans qui revendiquent la paternité de la crème brûlée, et ce, sans tenir compte des amateurs de Cambridge. La légende qu’ils ont montée comme des œufs en neige remonte au 18e siècle. Avant l’arrivée d’un évêque en son couvent, ses moines lui préparèrent, comme il l’avait demandé, un flan assez liquide. Pris par le temps, ils le remuèrent et le couvrirent de sucre caramélisé… Quand ils le servirent enfin à l’évêque, le sucre était encore chaud, mais le gentil homme ne s’en rendit point compte et porta la cuillère à sa bouche. Il s’écria alors : « Crema ! », « Ça brûle ! » en catalan.

C’est de là que nous vient le nom de la crème brûlée, traduit de l’espagnol au 19e siècle. Le contraste entre le sucre chaud et la crème froide est exquis. Et c’est tout un art que de casser la couche de sucre avec le dos de la cuillère pour ensuite porter le mélange à nos lèvres.

«J’adore casser le sucre de ce dessert soit disant Catalan ! »

Recette de la crème brûlée pour 6 personnes.

Ingrédients

6 oeufs

1 litre de lait

10 cl. de crème fraîche liquide

10 grammes de fécule de pomme de terre

150 grammes de sucre

1 bâton de cannelle

1 zeste de citron

Préparation

Mettre une casserole sur le feu et y verser le lait et la crème fraîche liquide. Ajouter le zeste de citron et le bâton de cannelle. Porter à ébullition, puis éteindre le feu. Laisser refroidir et tamiser. Séparer les blancs d’œufs des jaunes. Dans une casserole ou un autre plat, et en dehors du feu, mélanger les jaunes d’œufs et le sucre. Bien remuer le tout jusqu’à ce que le mélange s’éclaircisse. Dans un autre récipient, diluer le fécule de pomme de terre avec un peu de lait. Le rajouter aux jaunes mélangés avec le sucre. Bien remuer et ajouter peu à peu le lait. Cuire à feu doux et remuer sans vous arrêter. Porter à ébullition, sans laisser bouillir. Eteindre le feu. Verser la crème dans des ramequins individuels. Une fois refroidie, saupoudrer de sucre. Brûler la cassonade avec un chalumeau de cuisine.