Coût de la vie (nocturne) à Strasbourg

Article publié le 28 octobre 2008
Article publié le 28 octobre 2008
Strasbourg, le 25 octobre 2008 Par Lena Morel Samedi soir. Babel Strasbourg sort. Le but de la soirée: comparer notre charmante capitale alsacienne à la capitale suédoise. Question climat: une dizaine de degrés chez nous pendant que Stockholm flirte dangereusement avec des températures négatives.
Notre collègue Waldemar, latitute 59, nous met au blog-défi de faire le calcul minutieux du coût d’une soirée Strasbourgeoise.

Direction le cinéma avec une petite préférence pour les salles intimistes des cinémas de centre ville. Le prix d’un voyage en transport en commun CTS (bus malodorant ou tram aux voix et musiques expérimentales) est plutôt disuasif: 1,40€ le trajet simple d’une validité d’une heure. Heureusement, Strasbourg nous offre l’opportunité d’un coeur historique à la circulation automobile calme qui nous permet de chevaucher nos bicyclettes vintage (moyenne d’âge 20 ans) – sans trop d’efforts, puisque tout se trouve dans un mouchoir de poche. Notre code de la route cycliste n’est pas des plus rigoureux mais qu’importe dans une ville au chaos-vélo généralisé!

A la caisse du cinéma, chacun essaie de jouer de ses bons-plans cinématographiques pour accéder à la salle de projection au meilleur coût. Les étudiants se font berner (samedi soir: pas de tarif réduit!) et doivent aligner la même somme que leurs comparses non-étudiants: 9,80€ la place. Tandis que d’autres, bien plus malins, dégainent leur carte d’abonnement ou pass (20€/mois à 40€/7places). Qui a prétendu que la cinéma-voracité ne payait pas?

Au terme des 2 heures de film et le ventre creux, Babel Strasbourg fait un détour par Mac Do pour se restaurer. Cher Waldemar, tu appécieras l’effort sacrificiel de notre équipe pour entrer dans les exigences de l’étude comparative. Nous aurions préféré, et de loin, une bonne flammekuech nappée de créme fraîche, de lardons et d’oignons... le tout, cuit au four. Mais par soucis d’exactitude dans cet exercice européen de la comparaison festive, nous payons 6,30€ le Menu Big Mac qui nous restera sur l’estomac toute la soirée.

P1080303.JPGLe prétexte tant attendu pour étancher notre soif et commencer la 2ème partie de soirée! Les uns pinte de bière à la main (4,50€), les autres sirotant un verre de vin (3€), nous agrémentons la soirée par des parties de billard (2€ la partie) et des conversations sans fin, ni queue, ni tête (gratuites!). L’expérience s’achève ici... mais la soirée continue: impossible de continuer à calculer la consommation débordante de Babel Strasbourg, qui déplore toujours la fermeture de la majorité des bar-cafés à 1h de la nuit.

La soirée aura coûté 20,60€ par personne (sans transports en commun). Finalement, nous aurions pu boire une pinte et un verre de vin ou manger un menu Big Mac supplémentaires pour rivaliser avec les 27,30€ d’une soirée à Stockholm!

Alors, Strasbourg se situe-t-elle dans la moyenne des capitales européennes?

(Photo: flickr/gonzaloh) Photo de Babel Strasbourg

Athens

Budapest

Clermont-Ferrand

Istanbul

Köln

Lyon

Paris

Sevilla

Sofia

Stockholm