Coureur de jupons

Article publié le 30 avril 2008
Article publié le 30 avril 2008

« L’érotique du pouvoir », « Die Erotik der Macht », titrait le magazine allemand Der Spiegel il y a quelques mois, tandis que Nicolas Sarkozy et, sa chanteuse Carla Bruni, se disaient « oui ». Depuis ce coup de bambou ‘people’, le syndrôme « Sarko » est sur toutes les lèvres : le pouvoir serait-il sexy ? Vladimir Poutine en aurait lui aussi « gros comme le poing derrière les oreilles » comme le dit l’expression originale allemande « Faustdick hinter den Ohren haben ». C’est bien connu, la ruse siègerait derrière les oreilles … et plus les renflements sont grands, plus la personne fait preuve d’une certaine coquinerie ! La preuve : les bruits de couloirs lancés au grand galop prêtent à Poutine une liaison avec la jeune gymnaste Alina Kabaeva.

Les politiciens européens, de véritables Casanova, Don Juan ou Romeo comme on dit en référence aux plus grands séducteurs de la littérature européenne, connaissent le truc. Du « releveur de jupons » allemand (« Schürzenjäger ») aux « coureurs de jupons » français et anglais (« skirt chaser »). L’ancien chancelier Helmut Kohl se révèle encore une fois, et malgré ses vieux jours, comme un séduisant « gaillard » (« Schwerenöter ») en épousant, à 78 ans, sa compagne Maike Richter. L’Anglais, qui se réfère ici au nom extrêmement populaire d’un amoureux de romans ou de poèmes au 18e siècle, le qualifierait de « philander » sans plus tarder.

Le « chaud lapin » de ces dames polonaises dévoile aussi sa part animale sous la forme d’un « chien de femmes » (« pies na baby ») ou de « lion de salon » (« lew salonowy »). Quant au Sud de l’Europe, on prête des ailes à ceux qui brisent les cœurs : en Espagne, par exemple, un Zapatero obsédé par les femmes serait qualifié de « buitre » (« vautour ») ou de « picaflor » (« colibri »). Berlusconi, fraîchement de retour au pouvoir, s’est déjà affirmé comme un véritable « donnaiolo » (« Womaniser ») et s'est vu obligé de s’excuser en public auprès de sa femme, déclarant « avoir fait un faux-pas avec une oie » (« sventrapapere ») ! Sympa pour l’oie !

L'Europe en un clic :

Anglais : « skirt chaser»

« philanderer»

Allemand : « Schürzenjäger »

« Schwerenöter »

Polonais : « pies na baby »

« lew salonowy »

Espagnol : « buitre »

« picaflor »

Français : « coureur de jupons »

Italien : « donnaiolo »