Cost of Living Day – Soirée clermontoise à 15,60 €

Article publié le 25 octobre 2008
Publié par la communauté
Article publié le 25 octobre 2008
L'expérience du Cost of Living Day, relayée par de multiples rédactions locales de cafebabel.com en Europe a pour but d'évaluer les différences du coût de la vie à partir d'une soirée étudiante type (transport en commun + sandwich + ciné + bière). Récit du reportage le plus agréable de l'année.

DSC_0042.JPG 20h00 : à l'arrêt 'Universités', quatre enquêteurs s'engouffrent dans le tram clermontois couleur 'Fleur de Lave', plein comme un jeudi soir, jour traditionnel des soirées étudiantes. Ils en descendent quatre arrêts plus tard, place de Jaude, fleuron de l'urbanisme post-moderne de la capitale auvergnate. Un joli ticket rouge et blanc : 1,30 euros.

DSC_0058.JPG Quand l'étudiant moyen veut varier des pâtes qui constituent (avec le Saint-Nectaire) la base de son alimentation, il a le choix entre la gastronomie occidentale (un McDo) ou la cuisine du monde (un kébab). Nous optons pour le second qui, se déclinant en différentes formes, nous fait voyager, de l'Indiana sandwich au panini italien en passant par le Bougnat auvergnat. Un plateau kébab pris en terrasse malgré le froid, son ornement de frites belges et son arrosage de sauce : 5,50 euros.

DSC_0060.JPG Notre séance de cinéma n'étant qu'à 21h30, nous avons le temps d'aller nous réchauffer dans un pub australien dont le kangourou géant qui orne l'entrée rappelle la teneur. Sur des écrans, des clips musicaux étalent des corps dénudés bien que le son, déphasé avec l'image, propose des tubes des années 1990 (Vous souvenez vous de Lou Bega ?). Chez nous, franc succès de la demi-pinte de bière (le demi) coupée au sirop, surtout à la pèche. Cinquante centilitres de bonheur pétillant : 2,50 euros.

DSC_0064.JPG Sur grand écran il a fallu nous décider entre un type très drôle (Coluche) et un beaucoup moins (Mesrine). Nous avons finalement opté pour le second dont le film L'Instinct de mort - Partie I retrace les premières années de cavale. Il fut pendant les années 1970, l'ennemi public n°1 en France. Un film noir avec du plomb, du sang et Gérard Depardieu (forcément) : 6,30 Euros. (Sans le tarif étudiant : 8,20 euros)

Une soirée entre Babel'amis, ça n'a pas de prix. Mais si on veut pas rester à glander chez soi, il faudra débourser de notre merveilleuse monnaie européenne 15,60 euros.

Autres récits

Athens

Budapest

Istanbul

Köln

Lyon

Paris

Sevilla

Sofia

Stockholm

Strasbourg