Confirmation des mécanismes de solidarité financière

Article publié le 25 mars 2011
Article publié le 25 mars 2011
Par Bertrand Habay La première journée du sommet européen s’est terminée tard dans la nuit. Pacte Euro Plus, Semestre européen, Mécanisme européen de stabilité, Irlande et Portugal : bref compte-rendu. Tout d’abord, le Pacte Euro Plus a été adopté. Il assurera plus de coordination économique entre les différents États.
La Pologne, le Danemark, la Bulgarie, la Roumanie, la Lituanie et la Lettonie ont décidé de rejoindre le «Euro Plus Pact», qui est une version du pacte pour l’euro ouverte aux pays non-membres de la zone euro.

Un autre progrès réalisé hier est la mise en place du « semestre européen ». Les chefs d’États ont ainsi donné une orientation claire à la préparation des budgets nationaux et des plans de réforme de l’année prochaine.

Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy souligne également l’adoption d’une décision finale sur le Mécanisme Européen de Stabilité (MES). Ce dernier pourra prêter 500 milliards d'euros d’ici 2013. Les gouvernements nationaux devront cependant encore approuver ce mécanisme. Quant au Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF), il sera doté de 440 milliards d’euros effectifs dès le mois de juin.

Les engagements du sommet du 11 mars ont donc été confirmés. Reste les questions de l'lrlande et du Portugal. A propos d’un éventuel renflouement du Portugal, Van Rompuy a affirmé que cela n’avait pas été abordé. José Manuel Barroso a insisté sur le fait que « l’UE devait respecter la démocratie portugaise ». Un nouveau gouvernement doit être désigné avant la mise en place d’un éventuel plan de sauvetage. La question de l'Irlande n’a pas non plus été mise en place. Le Conseil a décidé d’attendre le déroulement des tests de résistance des banques, dont les résultats devraient être connus d’ici la semaine prochaine.