Conférence de la jeunesse pour l'avenir: une semaine dans un monde durable

Article publié le 14 septembre 2016
Article publié le 14 septembre 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

It is 7:30 in the morning. Couple of young people go door to door and sing at the doorstep: “Morning has come, night is away, rise with the sun and welcome the day”.

Article by Ana Alibegova

Une semaine dans un monde durable

7h30. Un groupe de jeunes gens passent de salle en salle en chantant: "Le matin se lève, la nuit est derrière nous, levez-vous avec le soleil et souriez à cette nouvelle journée". Une alternative originale et inspirante à cette alarme irritante qui retentit de votre téléphone chaque matin. Le but? Motiver la jeunesse à se lever et à donner le meilleur de soi-même. Ce réveil n'est qu'une petite contribution aux approches innovantes proposée lors de la Conférence de la jeunesse pour l'avenir 2013, qui s'est tenu à Bonn début septembre. La conférence n'est pas bien différente des autres évènements dédiés à la jeunesse, si l'on s'en tient à la diversité de ses participants. Ce qui rassemble les jeunes issus d'une cinquantaine de pays ici, c'est l'expérience pratique de durabilité qui y est proposée. Dormir dans une auberge de jeunesse écolo à Bonn, manger les produits végétariens et végans de producteurs locaux, se délecter de breuvages bio et n'utiliser que des matériaux recyclés au quotidien... Et c'est bien ça, la touche unique de cette Conférence des Jeunes pour l'Avenir

Unis sous la bannière "Il est temps de changer ton point de vue," les participants débattent des défis d'un développement durable autour des ses quatre piliers fondateurs: économie et innovations, écologie et environnement, société et politique, et enfin culture et philosiphie. Qu'ils soient des scientifiques sociaux, des ingénieurs, des lycéens ou des thésards, tous ont trouvé leur bonheur dans les ateliers proposés: sol, post-croissance, eau, énergies renouvelables, alimentation, lobbying, photographie, éducation, mode de vie et internet. Comment rendre le monde plus durable? Telle est la question à laquelle les participants ont tenté de répondre avec les conférenciers présents, lauréats de la Fondation Right Livelihood Award. Egalement connu sous le nom du Prix Nobel Alternatif, ce prix décore les innovateurs apportant des solutions durables aux problématiques d'aujourd'hui.

Read the full article