Comprendre l’art contemporain

Article publié le 13 mars 2012
Article publié le 13 mars 2012
Par Alfonso de Cea En plein coeur du quartier Louise et ses boutiques de luxe, l'exposition « Duos d’artistes : un échange » s'intéresse à la question de la "fortune". Une collaboration artistique européenne, entre le suisse Charles-François Duplain et le belge d'adoption Emilio López-Menchero à ne pas manquer.

L’exposition veut promouvoir la collaboration entre jeunes artistes au niveau régional, mais surtout au niveau international. Depuis le 27 janvier, l’entrée est libre pour voir le travail de ce duo de plasticiens. Leurs œuvres, exposées dans différentes salles, sont le résultat des bonnes relations entre le Canton du Jura et la Fédération Wallonie-Bruxelles en matière d’échanges culturels.

Dans l’Atelier, l’œuvre de López-Menchero - espagnol vivant à Bruxelles - et de Duplain fait référence à la "fortune". Des expressions artistiques toujours engagées dans une réflexion critique sur le monde. Ce concept contraste avec le quartier où se trouve la galerie de l’ISELP. Les commerces de la zone ainsi que les hôtels de luxe sont un symbole de richesse. Les deux artistes abordent la notion d'ascension sociale dans un monde d’argent et de pouvoir.

Fortune et servitude ou grandeur et décadence de CHFD du Jadis au Présent (2012), un dessin pariétal à craie blanche signé par l’artiste suisse. 16.195 signes qui correspondent au nombre de jours que l'artiste a passé sur la terre, dès sa naissance au vernissage de l’exposition. Charles-François Duplain fait appel à sa mémoire comme un prisonnier qui trace sa ligne du temps...

Emilio López-Menchero s’intéresse à la ville d’Hebron, en Cisjordanie. Dans son installation, des détritus surplombent l’espace sur des filets tendus. Cette suspension évoque une histoire de frontières, de guerre. Deux poids, deux mesures (2012) est une œuvre commune, représentant un bloc en béton de 38x38x30cm posé au sol. Les poids de deux artistes s'identifient avec la masse de la sculpture.

«Duos d’artistes : un échange», à L’ISELP jusqu’au 24 mars