Communiqué : Vauzelle contre Edvige

Article publié le 10 septembre 2008
Publié par la communauté
Article publié le 10 septembre 2008
Michel Vauzelle, Ancien Ministre de la Justice ; Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dénonce avec la plus grande vigueur le décret instituant « Edvige », le nouveau fichier policier qu’entend mettre en œuvre la Direction centrale de la sécurité publique.
Il vient d’apporter sa signature à l’Appel du collectif « Non à Edvige »

« Comment accepter que soient systématiquement fichées, au pays de la Liberté, les personnes engagées dans la vie de la cité ? Comment peut-on tolérer que ce fichier policier recense des données relatives aux origines raciales, ethniques ou religieuses des individus, ou, sur un plan plus intime, à leur santé ou à leur vie sexuelle ? » s’indigne Michel Vauzelle.

L’ancien Garde des Sceaux s’interroge par ailleurs sur le caractère définitif des données concernant des mineurs dès l’âge de 13 ans sur le seul critère de leur dangerosité présumée. « Qu’on lutte pour assurer la sécurité quotidienne des personnes est plus que jamais nécessaire, mais que l’on porte atteinte au respect de leur vie privée et de leur liberté de pensée est intolérable » ajoute Michel Vauzelle qui voit dans cette démarche, après le débat sur les tests ADN, une nouvelle illustration des dérives liberticides du gouvernement.

Le Président de la Région interpellera à l’Assemblée nationale le gouvernement, avec ses collègues députés, pour exiger le retrait du décret autorisant la mise en place de « ce fichier attentatoire aux principes fondamentaux de la République ». « On n’ose imaginer l’utilisation que pourrait faire un pouvoir autoritaire d’un tel fichier » conclut le Président de la Région.

Communiqué de la Région PACA