Comment le web nous facilite la vie quotidienne

Article publié le 22 décembre 2016
Article publié le 22 décembre 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

On a souvent du mal à se souvenir de ce qu’étaient nos vies avant internet. Est-ce que l’on se déplaçait vraiment pour tout ? Est-ce que l’on prenait son téléphone pour toute demande d’informations ?

Ces dernières années, nous avons gagné en confort. Certains diront qu’il s’agit plus d’une façon de se couper du monde que de profiter d’un temps supplémentaire, mais force est de constater qu’internet a changé notre quotidien de manière drastique.

Objectif : gagner du temps

Avant, pour obtenir un nouveau passeport, il fallait se rendre à la mairie et patienter, parfois très longtemps. Avant, pour prendre rendez-vous chez le médecin, il fallait attraper son téléphone, chercher le numéro, patienter (encore) le temps d’une musique d’ascenseur qui n’en finit pas et prendre le premier créneau qu’on nous donne sans être bien sûr d’être disponible à ce moment-là parce que l’on n’a pas pensé à checker son agenda. Avant, pour payer ses impôts, il fallait remplir beaucoup de paperasse. Mais tout ça, c’est du passé. Aujourd’hui, la vie se vit en ligne.

Il n’y a jamais autant eu de services disponibles sur internet que depuis quelques années.

Désormais, faire une demande de passeport en ligne, ou encore payer un PV, s’inscrire sur une liste électorale et obtenir un état civil se fait en quelques clics.

Derrière cette facilitation du quotidien, que disent de nous ces nouvelles habitudes que nous avons prises sans y réfléchir, que nous avons acceptées avec bonheur comme si les journées étaient trop courtes et que l’on attendait simplement ces solutions depuis toujours ?

Sommes-nous si seuls ?

Parce que l’homme ne peut pas s’empêcher d’analyser, de se demander si telle avancée en est bien une, il est intéressant de s’interroger sur le risque d’isolement social qui peut accompagner le « tout en ligne ». Pourtant, ces services internet sont loin d’être aussi « exilant » que le fait de passer des heures derrière un écran.

Il faut bien garder à l’esprit qu’internet permet de faciliter les recherches, l’échange d’informations. La technologie apporte une distance qui peut avoir un impact sur la vie privée quand le monde virtuel prend plus de place que le réel. Il y a quelques années, on parlait fréquemment d’un phénomène qui vit le jour au Japon, les Okatu. Il s’agit de passionnés qui consacrent leurs journées à jouer aux jeux vidéo, à visionner ou lire des mangas en ligne, ne rencontrant le monde extérieur que pour manger. Ils étudient, s’informent, se socialisent même uniquement dans Internet.

On est loin du simple utilisateur qui fait ses démarches en ligne et qui a peu de risques de s’isoler définitivement !

Les start-ups innovent

Profiter d’internet pour gagner du temps en évitant les files d’attente interminables, s’occuper des démarches administratives le soir tranquillement à la maison plutôt que le week-end ou en sortant du travail, voilà de quoi intéresser d’innovantes start-ups. Certaines vont même jusqu’à proposer de tout faire pour vous pour un gain de temps toujours plus grand, un confort toujours plus important.

Ces jeunes poussent mises tout sur la simplicité de leurs services et l’accessibilité (les équipes sont souvent joignables en dehors des heures de bureau afin de séduire tous les internautes).

Constatant le succès de plateformes comme Services-Public.fr, Ameli, CAF, impots.gouv.fr ou encore Pôle Emploi, Urssaf et infogreffe.fr, elles ont développé des services encore plus performants.

Il est donc bien possible de tout faire en ligne aujourd’hui, des formalités douanières à la déclaration d’ouverture d’un chantier, d’un dossier d’inscription pour une école à l’achat d’un timbre fiscal, d’une plainte à l’accès au relevé de situation individuelle pour la retraite. Tous ces services en ligne ont bien été imaginés pour nous faire gagner du temps, pas pour nous isoler mais justement peut-être pour nous permettre d’avoir plus de possibilités de faire autre chose de notre temps libre que de le passer dans les démarches administratives.

La technologie a décidément vraiment du bon !