Collectif Krasnyi : "Des mots et des images pour ceux qui sont dans l'ombre"

Article publié le 11 mars 2015
Article publié le 11 mars 2015

Krasnyi est un collectif fondé en 2011. Photographes, passionnés de l'image, socialement engagés, ils poursuivent un double objectif :  documenter sur le terrain les différentes formes de résistance sociale qui émergent, et offrir une tribune aux acteurs sociaux et aux laissés-pour-compte. Rendez-vous ce samedi au vernissage de leur exposition photo, rétrospective sur trois années d'existence.

"Des mots et des images pour ceux qui sont dans l'ombre" : c'est par ces mots que le collectif Krasnyi annonce le lancement de sa revue, rétrospective sur les luttes sociales couvertes par le collectif ces trois dernières années. A cette occasion, une sélection de photos issues de leurs différents reportages sera exposée ce samedi 14 mars au squat de Leskiv à Bruxelles. L'occasion de découvrir le travail saisissant de ces photographes engagés, qui puisent leur matière à même le terrain, dans le quotidien des luttes et des résistances. Une façon pour eux de donner la parole aux grands absents de la scène médiatique traditionnelle et de relayer leurs combats.

L'image comme arme pour le changement social

Portraits et plans serrés qui mettent l'humain en évidence, noir et blanc rappelant le caractère intemporel de la lutte sociale et son omniprésence à travers l'histoire : si le collectif se constitue d'une dizaine de photographes aux sensibilités distinctes, on est frappé par la cohérence du style reflété dans leur travail commun. Un travail qui se veut critique et acteur de changement : l'oeil du photographe montre et dénonce, diffuse ce qu'il voit, rend visible les laissés-pour-compte des projecteurs médiatiques. A son échelle, le collectif souhaite offrir un moyen d'expression à ceux dont on parle sans les laisser parler, pour rétablir l'équilibre des discours. L'image, noyau dur de leur travail, constitue pour eux un enjeu essentiel de cette lutte : c'est en effet un véhicule puissant de représentations, largement utilisé dans les médias par les classes dominantes pour communiquer leurs valeurs. Loin d'avoir accès à une audience aussi large que celle des médias mainstream, Krasnyi se félicite cependant des accomplissements menés par le collectif au terme de ses trois ans de vie. L'essentiel étant pour eux de pouvoir continuer de fournir un travail critique en toute indépendance.

"Tensions", la revue du collectif Krasnyi

Financée exclusivement par le biais du crowdfunding, la revue "Tensions" synthétise le résultat de trois années de reportage photographique mené par les membres du collectif au coeur des mouvements sociaux dans différents pays d'Europe : Belgique, France, Espagne, Turquie ...

"Tensions" c'est 144 pages, une dizaine de photographes et 11 chapitres introduits par des acteurs des terrains abordés, l'idée étant de "mêler les photos aux mots de ceux qui y figurent". Une exposition photo est prévue pour l'occasion, et sera découpée sur base de la structure des 11 chapitres de la revue. A chaque chapitre est associé un thème :  Global movements against austerity regroupe différentes luttes contre l'austérité et les politiques néolibérales ; No border, no nation. Stop deportation! enquête sur la question de l'immigration et la lutte des sans-papiers, tandis que Keep your RIGHT! mène une réflexion sur la montée de l'extrême droite et l'actualité des combats antifascistes.

L'exposition aura lieu les 14 et 15 mars à LESKIV, 14 rue Groesenlenberg, 1180 Bruxelles. Des concerts sont prévus pour se rencontrer et échanger dans une ambiance festive ! Un petit avant-goût de l'événement avec ce teaser :

Le collectif Krasnyi sera présent au débat que Cafébabel organise le 24 mars à prochain à l'IHECS sur le thème "Médias et sans-papiers : une parole confisquée?". Ce sera l'occasion pour vous de les entendre parler de leur expérience et de leur travail de reportage en tant que média alternatif, ainsi que de leur poser vos questions. Au plaisir de vous y retrouver nombreux!