Clitologiste

Article publié le 5 juillet 2007
Publié par la communauté
Article publié le 5 juillet 2007
Terra incognita ou petit bout de bonheur ? Rosemonde Pujol, 89 ans et des poussières, ancienne résistante française puis très sérieuse journaliste éco à l’ORTF puis au Figaro, vient de publier un joli brûlot consacré au... clitoris. Le Nouvel Obs puis Libé ont consacré leurs colonnes à une exploratrice un peu spéciale : Rosemonde Pujol.
Loin du tricot, cette piquante grand-mère vient de susciter la polémique. Après avoir recueilli les confidences de plus de 80 femmes de tous âges et de tous milieux sociaux sur les grandeurs et misères de leur ‘petite fleur’.

Ledit ouvrage, sobrement rebaptisé ‘traité de clitologie’ par un éditeur fine mouche, risque de faire vibrer dans les chaumières. La clitologie donc, ou l’art de réhabiliter ce ‘petit bouton’, parfois considéré comme un pénis miniature. « Bain de jouvence », « moyen de survie », « organe poétique », Miss Rosemonde -un nom prédestiné-ne manque pas de superlatifs pour rendre hommage à cet essentiel superflu du corps féminin. A l’origine de sa démarche, une constatation : « plus de 80% des femmes que j’ai interrogées ignoraient le mode d’emploi et l’anatomie de cet organe. » En somme, « presque toutes des excisées ».

'Un petit bout de bonheur. petit manuel de clitologie', Jean-Claude Gawsewitch Editeur, 190 p., 14,90 euros

(Crédit photo : Dekimbell/flickr)